Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 avril 2013

Il est vraiment temps pour Wasquehal de tourner la page ...

Parce que plusieurs personnes se sont inquiétées d’une rumeur qui circule à Wasquehal, je tiens à faire le point.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, voici un rappel des faits.

A la Suite de la réunion en mairie ce jeudi 4, les élus présents ont été interpellés par une maman qui ne comprenait pas pourquoi les travaux indispensables de l’école Dolto n’avaient pas encore été faits.

Francis Provost, Gérard Vignoble et moi-même nous sommes donc retrouvés à l’école dès le lendemain à 8h20, en présence de parents et de l’équipe éducative.

Perturbé par notre présence, après avoir agressé verbalement la Directrice de l’école et la maman coupable de s’être plainte publiquement de manque d’entretien de l’école, Gérard Vignoble, Maire de Wasquehal, élu de la République, s'en est pris à moi physiquement y joignant l’invective grossière devant des parents et des enfants médusés.

Oui, évidemment, il ne s’agit heureusement pas de violence avec blessures, mais j'ai été choquée et les témoins présents pourront dire qu’il y avait de quoi.

Les Wasquehaliens découvrent de plus en plus l’usure et la perte du bon sens élémentaire que traduit l’attitude du maire, notamment lors des Conseils Municipaux, ou récemment lors de la réunion sur les Rythmes Scolaires. Il franchit maintenant des limites impossibles à excuser.

Même s'il s'en est fallu de peu que pour que cela dégénère, je ne donnerai pas d’autre suite à cette triste affaire.

Je continue mon travail avec les membres de Citoyenneté, pour les Wasquehaliens.

Faire de la politique, c'est  avant tout  aimer les gens, les écouter, les respecter. Il est vraiment temps pour Wasquehal de tourner la page ...


Stéphanie Ducret
Conseillère Municipale
Présidente de Citoyenneté Wasquehal

Petit logo CW.jpg

Ecrire Ensemble

 Un Projet qui nous ressemble

05 avril 2013

Des parents très en colère

 Ecole du Capreau 1949.jpg

Ecole Maternelle du Capreau - 1949

Ce 4 Avril, Gérard Vignoble a tenu une réunion de travail sur le thème des nouveaux rythmes scolaires issus du décret dit « Peillon ».

Les parents ont répondu à un sondage dans les écoles afin de connaitre l’organisation qui aurait leur préférence.

Gérard Vignoble et Nicole Roelens n’ont même pas jugé utile d’informer les élus de ce sondage et encore moins du résultat.

En ont-ils seulement tenu compte ? Nicole Roelens a beaucoup travaillé. Mais pourquoi avoir exclu de la construction du dossier les principaux concernés ?

Le débat du 28 mars dernier en séance de Conseil Municipal s’est déroulé sans avoir la communication de cette donnée évidemment centrale.

Ce 4 Avril, les parents sont venus nombreux. Très nombreux.

Evidement mécontents du simulacre de démocratie participative.

Mais surtout inquiets.

Inquiets pour le rythme de vie de leurs enfants.

Inquiets pour les activités proposées à leurs enfants

Inquiets pour les bouleversements de leur vie familiale.

Inquiets pour leur budget déjà très contraints en cette période de restrictions de budget généralisées

Comment le Maire peut-il rester sourd à ces inquiétudes légitimes ?

Comment a-t-il pu être aussi arrogant sur un sujet aussi sensible ?

Durant cette rencontre houleuse, j’ai insisté pour que le projet prenne en compte l’avis des parents.

Ecole le mercredi ou le samedi ?

Le sujet est évidemment trop complexe pour ne proposer que ce choix sans permettre plus de discussion.

Chacune des solutions a ses avantages et ses inconvénients.

Le choix final devra, entre autres, prendre en compte

-          Les contraintes budgétaires

o La Ville est très endettée, a des coûts de fonctionnement déjà excessifs  et doit donc trouver une solution à coût égal

o   le choix final ne doit pas coûter plus cher aux parents

-  Les contraintes d’intendance en cas de choix du mercredi scolarisé

o Qu’en sera-t-il des conduites pour les parents ? Qui viendra les chercher pour rentrer chez eux ou se rendre à leurs activités du mercredi après midi ?

o  Que feront les enfants à la sortie de l’école le mercredi matin à 11h30 ? Pourquoi ne pas envisager une amplitude horaire différente la 1/2 journée supplémentaire (9h00 – 12h00 par exemple) pour permettre un lever un peu plus tardif ?

o   Qu’en serait-il de la restauration le mercredi midi ? La Mairie (donc le contribuable) prendra-t-elle en charge le surcoût ou restera-t-il totalement à la charge des familles ?

o   Occupation des locaux (salles de sport, conservatoire, médiathèque …) si tous les enfants veulent conserver les mêmes types d’activités, les locaux et le personnel seront-ils suffisamment nombreux ?

-   Les contraintes des personnes qui s’occupent actuellement de nos enfants le mercredi ou le samedi matin

o   CLSH, Centres sociaux

o   associations sportives et culturelles

o   médecins

o  famille (parents bien sûr mais aussi grands-parents, fratrie …)

Parents, enfants, associations, personnel enseignant, personnel communal, contribuables …

Il sera de toute façon évidemment impossible de satisfaire tout le monde.

Mais il est inimaginable de travailler sans tenir compte des contraintes et des souhaits des familles.

C’est l’intérêt de l’enfant qui doit primer.

L’avis des parents doit aussi peser dans la balance et ils doivent être entendus et surtout RESPECTES !

Ils doivent surtout avoir toutes les cartes en main pour exprimer le meilleur souhait pour leurs enfants pendant le temps scolaire et pendant le temps périscolaire.

Lors du dernier Conseil Municipal, en fonction des éléments qui nous avaient été communiqués, j'ai argumenté comme suit mon avis et celui des membres de Citoyenneté, sur cette question et je ne le renie pas, je réaffirme même mes arguments en faveur du samedi

« la plupart des pédopsychiatres s’accordent pour affirmer que le rythme du jeune enfant nécessite une pause en milieu de semaine. Comme votre rapport le rappelle, l’école du samedi matin évite la désynchronisation de l’enfant en début de semaine.

Le choix du samedi permet de restaurer le lien entre les familles et l’école. Il permet aussi à nos structures associatives, culturelles et sportives de maintenir une activité déjà existante pour les plus jeunes le mercredi matin.

De surcroit, le samedi semble être le choix le moins impactant pour les services et les finances de la commune.

Les CLSH assurent actuellement les activités périscolaires du mercredi.

En cas de choix du mercredi scolarisé, qu’en sera-t-il des transports et de la restauration jusqu’à la prise de relais par les services municipaux ? »

Le manque de précision du décret Peillon, s’il remet en cause le principe d’égalité l’éducation nationale, pourrait toutefois être une force en s’adaptant au mieux aux contextes municipaux.

Il serait regrettable que par manque d’écoute et d’attitude méprisante du Maire, tout le monde se sente floué.

Je rappelle la demande que j’ai déjà faite à plusieurs reprises, et réaffirme mon souhait de ne plus être exclue des groupes de travail.

Les parents méritent qu'on les écoute !

C'est une question de respect et d’honnêteté.


Stéphanie Ducret

Conseillère Municipale

Présidente de Citoyenneté Wasquehal

Petit logo CW.jpg

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble

 

30 mars 2013

Réforme des rythmes scolaires

Être force de proposition lors des débats municipaux nécessite un réel travail en amont.

Comme pour tous les sujets, c'est ce que nous avons fait à Citoyenneté Wasquehal concernant le décret Peillon.

Nous avons étudié les textes et les communications du service de la Petite Enfance.

Nous avons analysé les positions prises par plusieurs grandes villes ou communes voisines.

Surtout, nous avons rencontré et écouté des personnes investies dans les domaines administratif, associatif ou de la petite enfance.

Nous avons entendu des agents municipaux.

Nous avons échangé avec des représentants de parents d’élèves des écoles de Wasquehal. Publiques comme privées ...

Tout ce travail nous permet d’apporter notre pièce à l’édifice d’un débat dont il ressort, pour ceux qui voudraient l’ignorer, que peu importe les controverses idéologiques voire politiciennes.

L’intérêt de l’enfant devra être la pierre angulaire de l'organisation décidée.

Pour le moment, aucun choix définitif n’est ressorti en dehors d’une application dès 2013 (une dérogation pour application du décret en 2014 aurait due être validée avant le 31 Mars).

Afin de respecter au mieux l’intérêt de l’enfant tout en étant réaliste sur les temps dédiés aux Activités Pédagogiques Complémentaires, nous avons fait une proposition intéressante, constructive tout en étant relativement facile à mettre en œuvre.

Voici le détail de notre  intervention

 

Les documents présentés par le service éducation apportent un certain nombre d’éléments d’informations complétés par les notices du Ministère de l’Education.

Je regrette que, comme trop souvent, aucun retour préalable n’ait été fourni sur les questionnaires proposés aux familles Wasquehaliennes.

Je vous rappelle à ce sujet Monsieur le Maire, mon récent courrier vous demandant de m’associer à la réflexion, et resté sans réponse.

Ce soir ce n’est pas que l’élue qui s’adresse à vous, ni la présidente d’association de parents d’élèves, c’est aussi la mère de famille. L’intérêt de l’enfant devra guider nos choix, au delà de tout clivage politique.

Toutefois, l’aspect financier ne pourra pas être ignoré, d’autant que les choix faits aujourd’hui pourraient impacter lourdement l’équilibre financier de l’équipe Municipale qui prendra la relève en 2014.

Vous nous annoncez que les services municipaux peuvent répondre quasiment sans surcoût à une application de la réforme dès la rentrée 2013. Dont acte.

La question serait donc uniquement de savoir ce qu’on souhaite proposer aux enfants et à leurs familles.

Nous ne pouvons pas ignorer que l’organisation des familles et les équilibres professionnels des parents seraient fortement perturbés par la remise en cause de l’amplitude horaire 8h30 – 16h30.

Il semble donc souhaitable de maintenir une présence effective au minimum durant cette plage horaire.

En tenant compte des contraintes apportées par ce nouveau décret, je vous propose de répartir différemment la semaine afin de libérer un temps d’1h15 pour les APC en adoptant l’organisation suivante

- 5 matinées de cours de 8h30 à 11h30

- Une pause méridienne à 1 h 30 de 11h30 à 13h

- 4 après midi de cours de 13h00 à 15h15

- Les APC pourraient alors être dispensées de 15h15 à 16h30

Nous retrouvons de cette manière les 24 heures / semaine avec des APC en fin de journée, qui ne mettent en péril ni le rythme de l’enfant ni l’organisation familiale, et qui permettent des APC de qualité optimale.

Il est en effet impensable de concevoir qu’un travail qualitatif puisse être proposé en 45 minutes à des petits en fin de journée, surtout en y ajoutant que le nombre d‘encadrants requis pour les moins de 6 ans passerait de 1 adulte pour 10 enfants aujourd’hui à 1 pour 14 !

Quel ratio en nombre d’encadrants par élève souhaitons-nous avoir à Wasquehal ? L’impact financier n’est évidemment pas le même selon nos choix.

La question est donc posée et amène la suggestion suivante à propos de la dotation de l’Etat : elle doit être absolument dédiée à des investissements d’infrastructure pour les enfants.

Il reste à définir le choix de la 5ème demi-journée.

Mercredi matin ou Samedi matin ?

Même si certains parents semblent tentés de préférer le mercredi matin, la plupart des pédopsychiatres s’accordent pour affirmer que le rythme du jeune enfant nécessite une pause en milieu de semaine. Comme votre rapport le rappelle, l’école du samedi matin évite la désynchronisation de l’enfant en début de semaine.

Le choix du samedi permet de restaurer le lien entre les familles et l’école. Il permet aussi à nos structures associatives, culturelles et sportives de maintenir une activité déjà existante pour les plus jeunes le mercredi matin.

De surcroit, le samedi semble être le choix le moins impactant pour les services et les finances de la commune.

Les CLSH assurent actuellement les activités périscolaires du mercredi.

En cas de choix du mercredi scolarisé, qu’en sera-t-il des transports et de la restauration jusqu’à la prise de relais par les services municipaux ?

---

Quelle que soit l’option retenue, il est essentiel, de s’appuyer sur les agents municipaux déjà en poste et de ne pas se lancer dans une opération de recrutement. Il est incontournable de répartir les ressources humaines existantes afin de ne pas impacter une situation financière déjà fragile.

Le personnel municipal a déjà montré qu’il était professionnel et réactif, capable de répondre aux attentes d‘une situation imposée par un gouvernement qui pousse à agir dans l’urgence.

Parce que l’impact des familles qui choisiront les écoles des villes qui répondront le mieux à leurs contraintes est difficilement quantifiable et qu’il serait inconséquent de l’ignorer, la réflexion doit être menée en bonne intelligence avec nos voisines de Croix, Mouvaux, Marcq-en-Barœul et Villeneuve d’Ascq.

Il en est de même pour les écoles privées qui doivent bénéficier des mêmes moyens de mise en œuvre afin de ne pas rompre l’équilibre essentiel de choix de l’école à Wasquehal.

Toutes ces questions méritent d’être discutées et approfondies.

C’est pourquoi, Monsieur le Maire, je vous renouvelle ma demande d’association à la réflexion pour cet enjeu de taille pour la Ville, les familles et l’éducation, en gardant  toujours à l’esprit que c’est  l‘intérêt de l’enfant qui doit motiver chacune de nos décisions !

Petit logo CW.jpg

 

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble

14 mars 2013

L'albatros et le charognard

Société de matelas et matériel pour enfant (leader français de la literie pour bébés), Albatros avait atterri à Wasquehal en 2011.

Imomonly 20110201.jpg

Pour l'entreprise Tourquennoise florissante, Wasquehal devait être un tremplin vers une ascension fulgurante.

Une situation géographique enviable avec un accès direct à la voie rapide, de la place tout de suite avec la possibilité de s’étendre à terme.

Pour nous, Wasquehaliens,  «Albatros » était une entreprise industrielle en pleine expansion. 

C'était l'espoir pour les habitants du Capreau d'un grand voyage vers l'emploi industriel qui fait tant défaut à Wasquehal.

LMCU soutenait le projet. Le Maire de Wasquehal beaucoup moins.

Las, les problèmes d'Albatros sont apparus à peine 6 mois près son arrivée avec une placement en redressement judiciaire le 16 Juin 2011 et une cession fin 2012.

L'Albatros s'est écrasé mais continue à vivre. Ailleurs. La société a quitté Wasquehal en étant intégrée au Groupe Sweetco.

La bonne nouvelle, c’est que près de 40 employés (soit autant de familles) ne perdront pas leur travail.

Wasquehal n’a pas tenté Sweetco. L'expansion se fera à Leers ...

Problèmes économiques dus à la crise ? Manque d'enthousiasme du Maire ? Hasard ou volonté de faire échouer un projet ?

Peut être un peu de tout ça.

Peu importe, il est trop tard de toutes façons. Le résultat est là malheureusement.

NE 20130307.jpg

L'oiseau majestueux est à peine à terre qu'un autre volatile moins élégant pointe le bout de son bec. Le charognard se jette sur sa proie en l'accusant de tous les maux dont une perte de temps pour mieux "bétonner" le Capreau.

Selon lui, le quartier du Capreau serait en effet un quartier peu agréable qu’il va falloir remodeler.

Les habitants auraient besoin d'avoir la vie changée par le "Seigneur de Wasquehal".

Leur a-t-on demandé leur avis ?

Quand en 2009, Ondéo-Nalco avait annoncé son départ de Wasquehal en abandonnant  plus de 22 000m² de terrain, dont une partie à dépolluer (le site est classé SEVESO), la Mairie se voyait déjà à la place avec un projet immobilier "grandiose" (zone économique + logements).

Ce quartier est déjà extrêmement dense.

Plus de logements, c'est plus de circulation malgré des rues majoritairement étroites et au stationnement problématique.

L'entrée et la sortie 8 de la Voie Rapide sont saturées aux heures de pointe. Les rond-points ne parviennent que difficilement à recevoir les milliers de véhicules quotidiens qui transitent par le Capreau.

Sans doute pense-t-on à la Mairie que ce n'est pas grave tant qu'on n'y vit pas ...

Avec les 60ha de Daxon-Movitex, ce sont près de 82ha de terrains qui se libèreront à court terme au Capreau.

Ajouter 82ha de projets divers (dont un hôtel ?) dans un quartier dense (quasiment 6000hab/km², près de 2 fois la moyenne Wasquehalienne), coincé entre la voie rapide et la rue de Tourcoing sans avoir consulté les habitants est considéré comme une provocation par beaucoup de Capreausiens.

Nous, Citoyenneté Wasquehal, demandons que les Capreausiens soient consultés et associés aux projets à venir.

Ne serait-il pas plus raisonnable de prévoir, pour une fois, un projet qui créerait de vrais emplois pour les Wasquehaliens, un projet qui améliorerait VRAIMENT la qualité de vie à Wasquehal ?

Que la Mairie travaille enfin AVEC les Wasquehaliens POUR les Wasquehaliens !

C'est ce que nous vous proposons de mettre en place dès 2014.

NE(12-03-2013)(doc1).jpg

 Petit logo CW.jpg

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble

12 mars 2013

De la salle Hantson

Hantson

La salle Hantson, située avenue de la Victoire, est fermée depuis près de 6 mois parce que considérée comme dangereuse.

Cette salle était utilisée par plusieurs clubs sportifs dont Futsall, Volley, Basket et par les écoles (notamment Charles de Gaulle).

Tous ces utilisateurs doivent aujourd'hui se tourner vers des salles éloignées voire hors de la commune (avec les contraintes et les frais que ça implique évidemment ...).

Après de multiples relances, l'adjoint aux associations a expliqué pour répondre à notre question écrite lors du dernier Conseil Municipal, que le mauvais état de la salle était due à des malfaçons et aux intempéries. Surprenant mais à défaut d'autres explications, on s'en contentera.

WP_000251.jpg

WP_000259.jpg

 Mais cette réponse appelle d'autres questions

  • Si ces malfaçons étaient connues, pourquoi ne pas avoir demandé au constructeur de la salle d'assumer ses erreurs ?

  • Si ces malfaçons étaient connues, pourquoi ne pas les avoir corrigées dès leur découverte plutôt que de laisser pourrir la situation ?

  • Pourquoi annoncer l’utilisation de 185 000€ de l'argent des Wasquehaliens pour remettre en état cette salle ? Si la dangerosité de la salle est due aussi aux intempéries, pourquoi ne pas faire jouer les assurances ? Le patrimoine Wasquehalien n’est-il pas assuré ?

  • Enfin, QUAND les travaux commenceront-ils ? La salle Hantson est fermée depuis près de 6 mois et toujours pas la moindre trace de travaux en vue !!!

Il est plus que temps qu’un audit du patrimoine Wasquehalien soit effectué afin d’anticiper les travaux de mises à niveau en termes de technologies, d’accès, de mises aux normes amiante et sécurité (l’Espace Gérard Philipe est toujours considéré comme dangereux …).

Sans oublier les réparations urgentes de bâtiments qui tombent en ruine.

La charge de la dette empêche aujourd’hui Wasquehal d’assumer la maintenance de son patrimoine. Des économies de fonctionnement sont possibles.

C’est une question de choix politique entre la dépense arrogante ou l’investissement dans la qualité de vie des Wasquehaliens.

Pour nous, il est urgent que Wasquehal investisse pour son avenir !!!

Petit logo CW.jpg

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble

 

15 février 2013

Après le cinéma obsolète, la salle Gérard Philipe est réputée dangereuse ...

Alors que Monsieur le Maire se fait désigner organisateur de spectacles par sa majorité, la presse régionale publie des articles alarmants sur les conditions de sécurité de la salle Gérard Philipe.

Cet espace culturel, reconstruit entièrement suite à l'incendie de 2003, a été inauguré en "grande pompe" en janvier 2008 mais la salle Gérard Philipe est réputée dangereuse depuis ... 2009 !!!

Cette salle accueille des spectacles de qualité tout au long de l'année.

Ils attirent un public nombreux , ils abritent les ateliers de la Manivelle Théatre composés essentiellement de jeunes  enfants .

Comment la Mairie ose-t-elle mettre ainsi en danger l'intégrité physique des Wasquehaliens ?

Comment se fait-il que les travaux nécessaires n'aient pas été faits depuis 4 ans ???

Quand cette salle sera-t-elle enfin prête à accueillir le public en toute sécurité ?

A toutes ces questions légitimes, nous n'avons pas eu de réponses satisfaisantes ...

NE(13-02-2013)(doc1).jpg

NE(15-02-2013)(doc2).jpg

Logo CW.jpg

 

11 février 2013

Mercredi 13 : Conseil Municipal

 

Le prochain conseil municipal se tiendra le

Mercredi 13 février 2013

à 18h30

Salle des cérémonies

Mairie de Wasquehal

Ordre du jour :

1 - Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 20 Décembre 2012.

2 - Compte rendu des décisions prises en application des dispositions de l’article L 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales (conformément à la délibération du Conseil Municipal du 18 Mars 2008, les décisions de l’espèce sont tenues à la disposition de Mesdames et Messieurs les Elus).

Informations
- Urbanisme
- Les Jeunes et les enfants d’abord - Projet éducatif municipal 2013-2015 : Orientations générales.

Direction des Finances
Vote des taux d’imposition 2013
Vote du budget primitif 2013

Subventions aux Personnes morales de droit privé et public.
Subventions aux associations et personnes morales de droit privé. année 2013.
Subvention à l’association « Initiatives Jeunesse » année 2013.
Subvention à l’association des Usages du Moulinage de Dunière/Eyrieux - année 2013.
Subvention au Comité des Œuvres Sociales du Personnel année 2013.
Subvention Super Stage - année 2013.
Subvention exceptionnelle à l’Association Lill’o4L - année 2013.
Subvention à la Mission Locale Val de Marque - année 2013.
Subvention au Centre Communal d’Action Sociale - année 2013.

Direction de l’Urbanisme
Vente de l’immeuble sis 24 rue Pasteur
Projet de révision simplifiée du Plan Local d’Urbanisme - Site Decoeyere - concertation préalable.
Logements de fonction - nouvelles dispositions.

Direction des Ressources Humaines
Adhésion au socle commun de prestations du Centre de Gestion (CDG) de la Fonction Publique Territoriale (FPT).

Direction Éducation, Jeunesse, Loisirs
Session de formation de base au brevet d’aptitude aux fonctions d’animateurs (BAFA) Participation financière aux frais de formation. Direction Culture, Fêtes et Cérémonies
Licences d’entrepreneur de spectacles

Direction Citoyenneté-Santé
Conseil local de santé mentale - convention constitutive.

Direction Générale des Services
Adhésion au groupement de commandes du Centre de Gestion (CDG 59) pour la dématérialisation des procédures et la télétransmission des actes.

Direction de l’Environnement
Transfert de compétence - « Cours d’eau et canaux domaniaux » à Lille Métropole Communauté Urbaine.


N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et questions.

Venez nombreux !!!

Petit logo CW.jpg


10 février 2013

Distribution de tracts dans les boites à lettres des Wasquehaliens.

Une occasion supplémentaire de prendre le pouls de la Ville en discutant avec tous les quartiers.

C'est à la fois encourageant car les Wasquehaliens aiment leur Ville et souhaitent une gestion plus saine et plus transparente  et inquiétant parce que quasiment tous les habitants rencontrés remontent de graves dysfonctionnements.

N'hésitez pas à nous contacter pour en discuter ou en rediscuter.

Boitage 1.jpg

 

Petit logo CW.jpg

08 février 2013

Café Rencontre

Rendez-vous le 16 Février au Foyer Dutrieux, rue Hoche (face à la Caisse d'Epargne) pour un Café Rencontre organisé par le Service Démocratie Active.

Le thème sera"le Haut-Débit"

Café Rencontre.jpg

Logo CW.jpg

02 février 2013

Café rencontre sur le thème du stationnement

Ce samedi 26 janvier, nous avons participé à la réunion Café-Rencontre proposée par le service Démocratie Active de la Mairie de Wasquehal.

La démarche est intéressante et constructive.

Ces rencontres se déroulent dans le cadre de la Démocratie Active.

Elles sont principalement destinées à permettre aux Wasquehaliens de s’exprimer sur leurs soucis mais surtout sur les solutions qu’ils estiment raisonnablement applicables.

Le sujet de ce samedi concernait le stationnement en général et celui de la rue Jean-Jaurès (du rond point des Serres au rond point du Petit-Cottignies) en particulier.

Des solutions ont été évoquées pour tenter de résoudre au mieux un problème récurrent dans la plupart des quartiers Wasquehaliens : Comment stationner facilement son véhicule sans gêne et sans risque ?

Des habitants du Pavé de Lille et du Grand-Cottignies ont ensuite pris la parole pour mettre en garde contre les dérapages que ces conflits quotidiens risquent de générer.

Le Maire a fait un passage lors de la réunion et a rappelé que, compte tenu du nombre important d 'emplois sur la Commune, le stationnement pouvait poser problème dès que l’activité économique se développait.

Il a reporté la responsabilité de LMCU sur le dossier du stationnement (voiries) et a promis de venir voir les habitants du Grand Cottignies sur ce dossier.

Nous sommes surpris que ces questions de stationnement n’aient pas été anticipées dès la conception du projet et nous sommes conscients que les personnes travaillant sur ces sites saturés subissent autant que les habitants ces difficultés de stationnement.

Que Wasquehal soit un carrefour routier de la Métropole Lilloise est une force mais ça ne doit surtout pas devenir une faiblesse pour la quiétude des habitants.

Nous pensons que tout grand projet de construction / réhabilitation devrait intégrer comme point incontournable la question du transport urbain, de la circulation piéton / vélo / automobile et du stationnement de proximité.

G.P.

Petit logo CW.jpg

wasquehal,stationnement,café-rencontre