Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 octobre 2013

Les rythmes scolaires en Conseil Municipal

De nombreux parents avaient souhaité assister au Conseil Municipal de ce 1er octobre.

Le Maire avait prévu de s'expliquer sur l'organisation des nouveaux rythmes scolaires, un mois après leur application.

Malheureusement, rares sont ceux qui ont reçu une réponse à leurs inquiétudes.

Ils ont eu un long monologue de l'adjointe à l’enfance.

Celle-ci est revenue sur sa "menace" relayée par la presse de faire appliquer le règlement en matière d’exclusion des enfants en maternelle suite à un absentéisme le samedi matin.

Elle ne voudrait plus faire pression sur les directeurs

Concernant la fatigue et le stress des enfants, ils ne seraient pas dus aux nouveaux rythmes scolaires mais seraient imputables au rythme de vie des parents et des Temps Modernes.

Les parents ont eu droit à une démonstration d’autosatisfaction du Maire ainsi qu'une promesse de "passer dans les écoles avant les vacances de La Toussaint".

Notre demande de réunir un VRAI groupe de travail avec 2 parents représentant chaque école est malheureusement restée sans réponse.

Voici notre intervention

 

Monsieur le Maire,

Lors du Conseil Municipal du 28 Mars dernier, nous avions débattu des rythmes scolaires.

Chacun avait exprimé ce qu’il lui semblait le plus intéressant pour les Wasquehaliens.

Un consensus semblait possible. Dans l’intérêt des enfants scolarisés à Wasquehal.

Vous aviez promis un vote en juin après l’avis du DASEN. Il n'a pas eu lieu.

Pourquoi ? Aviez-vous honte d’assumer vos choix devant vos concitoyens ?

Tout a été décidé en catimini. Parents, enfants enseignants, élus, tous ont été mis devant le fait accompli.

Sans discussion possible et en ignorant volontairement les résultats de votre consultation faite auprès des parents.

Vous aviez promis que tout était prêt pour une mise en place dès septembre  2013.

Les multiples embauches, les multiples « couacs » de ce début d’année scolaire démontrent que des adaptations concrètes et rapides s’imposent.

Vous aviez promis des activités périscolaires de qualité, allant jusqu'à dire que Wasquehal était un bon élève en la matière avec entre autres l’apprentissage de l’anglais, les intervenants en théâtre ou musique.

Selon les retours des parents, selon les retours du personnel encadrant et des enseignants, l’organisation ressemble plus souvent à un centre de plein air qu’à un accompagnement.

Les parents sont inquiets, très inquiets même, de la façon dont les choses se mettent en place, de la façon dont les problèmes sont gérés voire niés.

Les concours de coloriage ou les balles au prisonnier, occupations certes sympathiques, ne sontpas des activités qualitatives telles qu'elles étaient annoncées.

Pire encore est  la menace d' exclusion d' enfants de 2 à 6 ans qui n’iraient pas en classe le samedi matin

Cette provocation est injuste. Elle est irresponsable ! 

Monsieur le Maire, il est plus que nécessaire qu’on revienne, enfin, au respect des citoyens, petits et grands.

Je vous demande de les écouter mais surtout de les respecter

Concrètement je vous demande de réunir un vrai groupe de réflexion auquel participeront 2 parents d’élèves de chaque entité scolaire maternelle et primaire de la ville, ainsi qu'un membre de la direction.

Je vous remercie de votre attention

Stéphanie Ducret

 

617158232.jpg


30 septembre 2013

Wasquehal : rythmes scolaires, l' avis des parents

Ce samedi 28 septembre 2013  plusieurs colistiers de Wasquehal Pour Tous dont la tête de liste Stéphanie Ducret ont sondé les parents d'élèves d'écoles publiques et privées de la ville. 

126 parents ont souhaité répondre à un questionnaire permettant de mesurer objectivement leurs sentiments

 1°) A la question "après un mois de cours le samedi matin, comment trouvez vous ce changement de rythme" 77% répondent "Très mauvais/mauvais", 14% "moyen" et seulement 9% "bien/très bien. La réforme est donc clairement rejetée par les parents d'élèves. La fatigue des enfants est le principal motif relevé.

 2°) A la question "savez-vous précisément ce que font les enfants l'après-midi" seuls 34% déclarent savoir. Le reste "ne sait pas vraiment" (38%) ou pas du tout (26%). Il y a donc un véritable défaut d'information sur l'occupation des élèves après les cours.

 3°) A la question "êtes-vous satisfait des activités proposées" seuls 23% répondent positivement. La plupart des parents interrogés ne sont pas satisfaits (43%). 34% ne se prononcent pas. Ces chiffres sont à rapprocher d'une peur précise exprimée plusieurs fois : les parents n'ont pas reçu encore l'assurance que le personnel qui prend le relais des instituteurs  est bien formé pour s'occuper d'enfants. Dans le cas des petits enfants en particulier la crainte est grande que des problèmes graves puissent  survenir parce que les adultes sont inconnus des parents. De plus , l'adéquation  des activités (coloriage, salles lointaines par ex.) avec le bien-être des enfants est souvent mise en doute.

 4°) A la question "selon vous , les instituteurs vous semblent-ils satisfaits de ce changement de rythme"  les réponses sont encore plus tranchées. Seuls 4% des parents jugent que les instituteurs sont  satisfaits
 de la réforme. 83% les jugent mécontents, 13% n'expriment pas d'opinion.  Les parents jugent clairement le corps enseignant peu enthousiasmé par la nouvelle organisation des rythmes scolaires. Ce chiffre augure mal d'une suite positive pour les enfants.

 5°) A la question "avez-vous apprécié la manière dont le maire a préparé  ce changement de rythme scolaire avec les parents", un tout petit 8% répond positivement. 92% reprochent donc au maire le traitement qu'il a réservé aux parents d'élèves à l'issue de sa consultation du printemps. Cette question  a très souvent suscité des remarques acerbes contre le Maire sortant. Colère et reproches étaient exprimés parfois avec vigueur.

 6°) A la question "comment jugez-vous la menace de l'adjointe au Maire d'exclure de l'école les enfants de maternelle trop souvent absents le samedi", seuls 5% des parents interrogés répondent "juste". 79% trouvent cette menace "injuste". 16% ne sait pas. Il semble que l'intervention de Mme Roelens dans la presse ait été vécue comme une provocation ("Qu'elle garde elle-même nos enfants!"). Des parents paraissaient même très bien informés car ils nous ont signalé qu'il n'appartient pas à la mairie de prononcer des sanctions d'exclusion à l'encontre d'élèves, mais à l'inspecteur d'académie.

Il est vraiment regrettable que l'application de cette réforme,  nécessaire, faite pour le bien de nos enfants, se déroule si mal : désinvolture, provocations gratuites, précipitation, manque de concertation et d'écoute, auto-satisfaction du Maire sortant.

Sur un sujet qui laissait espérer un consensus en Conseil Municipal, tout aura été réuni pour faire naître la frustration et l'inefficacité.

Stéphanie Ducret

617158232.jpg

16 septembre 2013

Un maire sortant, à Wasquehal, ça ose tout.

 logo petit.jpg

Le Maire sortant se gargarise dans différents médias d'une note de la DGFIP ...

En tant que Wasquehaliens, nous ne pourrions qu'être fiers d'une note positive pour notre ville.

En tant que Wasquehaliens, nous ne pouvons qu'être perplexes d'une telle communication sans explication après toutes ces années d'errance dans la gestion de la commune.

Le Maire sortant tente, maladroitement, de faire taire ceux qui ont « osé » dénoncer sa gestion calamiteuse en s'appuyant notamment sur le rapport de 30 pages de la Chambre Régionale des Comptes (http://www.ccomptes.fr/content/download/32554/527370/vers...).

Il oublie un peu vite que le rapport de la CRC n'est pas, comme il le sous-entend, une élucubration de quelques Wasquehaliens.

Il oublie un peu vite que ce rapport est le fruit d'une enquête minutieuse menée par des magistrats indépendants.

La première phrase de ce rapport est pourtant sans équivoque et lourde de sens
"La situation financière de la ville de Wasquehal est très préoccupante"

Il oublie un peu vite que, depuis 36 ans, il est le seul gestionnaire des finances de la Ville  !!!

Il oublie un peu vite qu'une enquête le concernant est toujours en cours et qu'il a été placé en garde à vue, privé de ses libertés pendant de nombreuses heures, dans les locaux de la Police Judiciaire.

Il oublie un peu vite que les citoyens et les élus ont déposé plusieurs dizaines de plaintes suite à la publication de ce rapport.

Les Wasquehaliens, eux, ne l'oublieront pas.

C'est AUSSI pour mettre fin aux excès d'un système que la liste Wasquehal pour Tous propose aujourd'hui l'alternative crédible que réclament les Wasquehaliens.

Pour réparer la ville et rendre Wasquehal aux citoyens.

Stéphanie Ducret


03 septembre 2013

Ça y est !!! C'est la rentrée !!

Les enfants, les enseignants et les parents de Wasquehal ont pu expérimenter les nouveaux rythmes scolaires dès aujourd'hui.

L'intérêt et l'éducation des enfants ne sont ni de droite, ni de gauche...

Ils sont une ardente obligation.

En tant qu’élue, en tant que mère de famille, en tant que citoyenne, je ne peux qu’espérer que tout se passe au mieux même si les choix faits m’inquiètent.

Une réforme des rythmes scolaires était nécessaire, indispensable afin d'enrayer la chute de notre système éducatif dans le classement mondial.

Lors de la discussion en mairie en mars 2013, je m’étais prononcée pour une application au plus vite des nouvelles dispositions.

Sans connaissance du résultat du sondage réalisé auprès des parents et en accord avec les professionnels de l’enfance, je m’étais prononcée en faveur du samedi matin.

Si la réforme mal ficelée de Monsieur Peillon obligeait les collectivités à se débrouiller « au moins pire », je dénonce la façon dont la municipalité a géré le sujet.

Au lieu de rechercher « l’Union Sacrée », la Mairie a préféré ignorer tout avis contraire à ses choix.

Peu de concertations, provocations du Maire, aucun vote par les élus …

Des méthodes qui oscillent entre amateurisme et manque de respect des Wasquehaliens.

Elus, parents, enseignants ont été écoutés. Mais ils n'ont pas été entendus.

A vouloir, à tout prix, être le premier sans s'en donner les moyens, on risque la chute.

3498088950.jpg

 

24 août 2013

Le site de la MJC fait peau neuve

La jeunesse est une chance formidable pour une commune.

La jeunesse, c’est l’avenir ! Elle la rend plus dynamique, plus ouverte.

Mais c’est aussi l’obligation pour la municipalité de répondre aux attentes des jeunes et de leurs parents.

En leur proposant des équipements sportifs et culturels de qualité et des activités qui leurs sont destinés.

Je suis moi-même mère d’adolescents. Même s’il existe quelques animations, elles ne sont pas à la hauteur des attentes des jeunes wasquehaliens.

L’accueil des adolescents et jeunes adultes reste très insuffisant à Wasquehal.

Bien sûr, les jeunes sont des citoyens en pleine construction, exigeants, aux besoins très divers.

Ce sont aussi les citoyens du 21ème siècle. Ceux qui vivront avec ce qu’ils auront appris aujourd’hui.

Ceux qui feront Wasquehal.

C’est pourquoi, avec mon équipe, nous nous réjouissons de la mise en ligne du nouveau site internet de la MJC (http://www.mjcwasquehal.com/), plus moderne, plus clair.

Dans le prolongement de ce nouvel élan numérique, il nous semble indispensable que la Maison de la Jeunesse et de la Culture de Wasquehal devienne la vraie référence de ce que Wasquehal doit proposer à tous ses jeunes.


Stéphanie Ducret

3498088950.jpg

 ban.png


28 juin 2013

Retour sur une semaine bien remplie

 La semaine qui vient de s’écouler a été dense avec des événements plus ou moins positifs, plus ou moins « glorieux ».

 Jeudi 20 juin, à l’invitation d’ALSEI (développeur immobilier), les maires de Croix, Wasquehal et Tourcoing inauguraient le nouveau Parc d’Activité Innovespace.

Inovespace.jpg

Une belle reconversion pour cette ancienne friche de 14000m² située entre la rue du Creusot à Croix et la voie ferrée à Wasquehal, à proximité du centre de Wasquehal, du métro, de la gare SNCF et de la Voix Rapide. Avec à la clef, la promesse d’au moins 200 créations d’emploi.

Ce fut aussi l’occasion de belles rencontres avec le monde économique du bassin d’emploi wasquehalien.

Ce même jeudi avait lieu le Conseil Municipal.

Quelques « oublis » à l’ordre du jour tels que le vote des nouveaux rythmes scolaires, le budget pour Wasquehal Plage (comment et qui va payer les factures ?), les travaux du cinéma, de la salle Hantson …

Il restait quelques sujets denses comme les votes des Compte Administratif et de gestion.

Inutile de commenter plus ce que nous dénoncions déjà lors des votes des budgets 2012 et 2013.

L’endettement reste trop important, la capacité d’autofinancement beaucoup trop faible. Ca entraîne un patrimoine mal entretenu, des investissements municipaux pour l’avenir quasi inexistants malgré des impôts qui restent très élevés.

Nous ne reviendrons pas sur l’ambiance délétère qui a régné en fin de Conseil Municipal au détriment de l’intérêt général.

Quand la démagogie rencontre la provocation gratuite, ça ne peut rien donner d’acceptable …

Le week-end fut nettement plus agréable malgré un temps incertain.

- La fête de la musique bien sûr avec de nombreux artistes dans une ambiance conviviale et festive

- Plusieurs Assemblées Générales d’associations sportives, culturelles et d’entraide, tissu social et sportif de Wasquehal. Intéressant ; Passionnant. Certaines font beaucoup pour les Wasquehaliens avec peu de moyens. Pour d’autres, c’est exactement l’inverse …

- Les fêtes des écoles M Detaille, C de Gaulle et P Lefebvre.

- Le Conseil Municipal des Jeunes qui permet aux plus jeunes de s’exprimer et de proposer des solutions de bons sens à des problèmes qui concernent tous les wasquehaliens.

- Le Café Rencontre sur le thème du service des encombrants avec la prise en compte des nuisances que leur disparition a entrainé depuis le début de l’année.

- La fête du Village des Serres pour les 10 ans de cette zone commerciale avec diverses animations et défilés organisés par les commerçants.

fete musiqe.jpg

CMJ Juin.jpg

Ce fut l’occasion de nombreuses rencontres, d’échanges parfois désabusés mais toujours constructifs. L’occasion aussi d’encouragements. Les Wasquehaliens aiment leur ville. Il y a une véritable attente de changement du fonctionnement de Wasquehal.

Avec vous, parmi vous, pour vous.

3498088950.jpg

 

16 juin 2013

La sécurité, première des libertés

Cambriolages, garages visités, attaques des commerçants, rackets aux stations de métro au pied de l’Hôtel de Ville, poubelles incendiées, dégradations, vols voire incendie des véhicules stationnés devant chez soi.

feu photo 3.jpg

WP_000395.jpg

Depuis plusieurs mois, les habitants de Wasquehal subissent une délinquance en augmentation et qui devient insupportable.

Les habitants et commerçants de l’Orée du Golf ont lancé une pétition.

Un habitant « solidaire » du Capreau en vient à lancer des appels à la surveillance.

WP_000399.jpg

La Mairie tente de minimiser ces actes de délinquance qu’elle appelle pudiquement « incivilités ».

Elle refuse d’envisager toute autre solution que quelques ASVP et autres médiateurs.

Que peuvent ces quelques personnes, souvent pleines de bonne volonté, dans une ville qui a grandi et dont les voisines Croix, Marcq et Mouvaux se sont dotées de moyens modernes pour protéger leurs concitoyens ?

La délinquance se déplace et la question est réelle et omniprésente à Wasquehal.

Il serait réducteur et simpliste voire stupide de stigmatiser un groupe de personnes, ou une population, de tous ces maux.

Le sujet est évidemment bien plus complexe et demande une action sur le long terme.

Dès aujourd’hui.

Nier les questions de sécurité à Wasquehal c’est ne pas agir efficacement, c’est ne pas respecter  les habitants.

C’est faire le jeu de mouvements politiques extrêmes. De droite comme de gauche.

C’est à un « jeu » dangereux que joue le Maire de Wasquehal …

Les citoyens nous interpellent. Ils ont le sentiment de ne pas être entendus.

Nous les écoutons et faisons de la sécurité une de nos priorités.

Avec vous, parmi vous, pour vous.

 3498088950.jpg

07 juin 2013

Le Capreau

Ce jeudi 6 juin, à 18h30, une réunion publique promettait de présenter un grand projet sur le site où travaillent encore les salariés de Daxon-Movitex.

Le Maire attend avec impatience que les 450 salariés du site (dont de nombreux Wasquehaliens) partent à Roubaix.

Pour un Maire qui se targue de créer des emplois sur la Ville, ça commençait mal ...

En l'absence de l'architecte, c'est le promoteur qui a donné les grandes orientations des constructions à venir.

Le projet présenté ne concerne que la moitié du site de 60 000m², la partie située dans le prolongement des rues Nadaud et Colomb sans accès direct à la Voie Rapide.

Plus de 200 logements (de la maison individuelle à l'immeuble 4 étages) seront réalisés dans un premier temps avec 1,7 place de stationnement en moyenne.

Si cette première tranche pose les inquiétudes habituelles du stationnement, elle y ajoute un problème évident de circulation au Capreau.

Comment ce quartier parviendra-t-il à absorber 300 véhicules de plus, qui passeront devant des écoles, alors que la sortie de la Voie Rapide est déjà saturée aux heures de pointe ?

Gérard Vignoble, Maire de Wasquehal, a précisé que c'était une "réunion d'information" et que "le débat aura lieu quand le projet sera bouclé " ( sic ).

SD

3498088950.jpg


 

06 juin 2013

A la rencontre des Wasquehaliens

Ce week-end a été très dense en manifestations Wasquehaliennes sous un soleil enfin de retour en ce début de mois de juin.

Le monde associatif Wasquehalien reste très actif parvenant à maintenir des activités de qualité malgré un contexte parfois difficile.

Un grand moment avec l’exposition d’Eolienne à l’occasion des 20 ans de l’association. Cette structure permet depuis deux décennies, aux petits comme aux grands, d’être accompagnés dans la découverte de leurs capacités artistiques

Eolienne.jpg

Notre visite à l’école Pierre Malfait fut l’occasion de revivre les fêtes d’école dont tous les parents et enfants se souviennent.

Ce fut aussi la confirmation que, même si le choix imposé des nouveaux rythmes scolaires implique une désorganisation familiale pour beaucoup de parents et d’enfants, c’est surtout la méthode brutale, sans possibilité de discussions qui a suscité le plus de mécontentements.

WP_000354b.jpg

Le challenge Henri Podlewski a permis de réunir le judo et le karaté.

Ces arts martiaux sont certes différents mais leurs disciplines morale et sportive ne sont finalement pas si éloignées.

WP_000361b.jpg

Dimanche, la braderie organisée au Pharos par le collectif Océane et la course de lits qui s’est déroulée au Noir Bonnet à l’initiative de l’association R’éveil ont attiré les Wasquehaliens.

WP_000363.jpg

Course de lit.jpg

Chacun de nos déplacements fut l’occasion de discuter avec les Wasquehaliens et les Wasquehaliennes de tous les âges et de tous les milieux sociaux. Tous partagent l’envie de voir la page se tourner.

Ils furent l’occasion d’approfondir les attentes de citoyens « amoureux » de leur Ville.

Des citoyens prêts à s’investir pour que leur Ville retrouve sa sérénité et sa vitalité.

Une véritable dynamique citoyenne est en marche. Encore merci de vos soutiens.

3498088950.jpg

29 mai 2013

Réunion suite à la pétition de l'Orée du Golf

Exaspérés par l'inaction du Maire qui laisse leur quartier dépérir, en l’absence d’un Conseil de Quartier pour relayer leur désarroi, les habitants de l'Orée du Golf ont lancé une pétition qui a recueilli 1400 signatures (soit plus de 50% de la population du quartier !!!).

G Vignoble a accepté de recevoir quelques représentants du quartier ce mercredi 29 à partir de 17h00.

Quelques personnes supplémentaires s’y sont invitées ...

Citoyenneté Wasquehal soutient évidemment cette démarche citoyenne qui doit recevoir des réponses sérieuses et efficaces au plus vite.

Mais il n’est pas question de rentrer dans une surenchère politicienne qui pourrait rapidement devenir stérile. La politique est au service des Citoyens.

Après en avoir discuté avec les habitants, nous n’avons pas souhaité parasiter l’action des habitants en nous « incrustant » dans cette entrevue.

Mais nous suivons bien sur le dossier de très près.

Nous continuerons à accompagner les habitants pour trouver des solutions ou relayer les problèmes et les solutions envisagées.

Avec vous, parmi vous, pour vous.

3498088950.jpg