Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 janvier 2007

Information citoyenne : un nouveau café citoyen !

L’association Citoyenneté Wasquehal, avec Stéphanie Ducret, conseillère municipale

A le plaisir de vous inviter à son Café-Citoyen :

  " La Communauté Urbaine de Lille : c’est quoi ? comment ça marche ? "

Invité : Bernard Hanicotte, élu de Wasquehal à la Communauté Urbaine


Quand ? 18 janvier 2007 à 20h00

Où ? au SIRA, 6 rue Pasteur


Soyez tous les bienvenus à ce rendez-vous d'information citoyenne pour comprendre les compétences et pouvoir des collectivités qui nous gouvernent.

03 décembre 2005

Conseil Municipal du 24 novembre : compte rendu

Pour faire suite à la demande d'un internaute, voici quelques mots pour résumer une partie de la réunion du conseil municipal du 24 nov 2005 :

- Reconstruction de la salle Gérard Philipe

DEC 2004 : les élus votent un accord pour lancer des consultations en vue de la reconstruction de la Salle Gérard Philippe partiellement détruite par un incendie en Déc 2003. Il aura fallu une année pour réaliser que les études proposées par le cabinet Lecroart ,dans lequel travaille Mr Vignoble frère, étaient à revoir. Les montants votés prévoyaient 634 000 euros de reconstruction ( Hors Taxes et Honoraires ) et ils passent aujourd'hui à 996 000 euros......

- Ouverture d'une ligne de trésorerie de 600 000 euros

Délibréation IDENTIQUE, mot pour mot , à celle de l'an dernier , alors qu'elle répond soit disant à un "besoin ponctuel" de "disponibilités" Le ponctuel semble laisser place à l'habituel !

- Subvention supplémentaire à des Associations

Par exemple : Association INITIATIVES JEUNESSE Subvention accordée en Mars 2005 : 229 000 euros. Ce 24 novembre, vote d'une subvention supplémentaire de 76 000 euros. 300 000 euros ce n'est pas rien !!. Heureusement,quand on sait que les membres du CA de cette association sont des élus ou leurs conjoints , on est complètement rassurés !

- Marche Négocié pour l'éclairage publique

On lance un marché "négocié" pour une période de trois ans pour un montant de 205 000 euros.
Question de Mme DUCRET: Ne pourrait on pas avoir avoir un meilleur prix en ouvrant le marché à la concurrrence ? La demande a été rejetée : selon le Premier Adjoint," cela revient au même"

- Contrats d'Assurance pour la flotte automobile

Aucune précision n'a été apportée pour le nombre de véhicules, et à la question posée "ou sont parkés les véhicules ?", deux réponses ont été données, l'une de Pierre Lievequin qui a précisé : "chez les footeux" et l'autre de Gérard Vignoble " elles sont empilées dans la cour de la Mairie". Au delà de l'irrespect dont ils font preuve, se cache un véritable malaise face à cette question .

- Cession de parcelles Rue du Haut vinage

La commune vend 21 000 m2 : on ne sait pas à qui , on ne sait pas pourquoi y faire et une fois encore on nous dit que le prix de vente est "compatible avec l'estimation des domaines", mais on ne connait pas cette estimation.Il est finalement précisé durant la scéance qu'un permis de construire est en cours ( il aurait été accordé le 25 novembre ! ) pour y faire des logements et du tertiaire.En ce qui concerne l'estimation de domaines, Mr B. Hanicotte de préciser que c'est "légal" et qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter.Nous voilà, la aussi rassurés !! Si on ne donne jamais de dessert à un des nos enfants et que l' on en donne trois à son frère, ce n'est pas illégal ! Et pourtant.... !

22 novembre 2005

Conseil Municipal du 24 novembre

Chers amis "CITOYENS",

Nous tenons à vous informer qu'un Conseil Municipal aura lieu ce Jeudi 24 novembre à 18 h 30 en Mairie de Wasquehal.

26 septembre 2005

Conseil Municipal du 23 septembre - Oooups ! j'avais oublié de vous dire...

Dans quelle "simili démocratie" sommes nous ?

On nous en parle depuis des mois, le Moto Tour passe par Wasquehal. D'accord, bien noté. D'ailleurs cette étape chez nous, cela coute à la collectivité la coquette somme de 38 000 euros.
Mais voilà, Mr la Maire avait "oublié" de faire voter cette subvention au Conseil Municipal. Alors en dernière minute, le couteau sous la gorge, les élus sont sollicités ; mais voilà de facto leur réponse doit être "oui" car tout est déjà installé, les motards arrivent quelques heures plus tard et les chapiteaux sont placés juste sous les fenêtres de la Mairie.
Les justifications pour expliquer cet état de fait ont été avancées (documents contractuels arrivés tard, pas de réunion du Conseil depuis juin...). Pourquoi pas, mais nous avons du mal à croire que personne à la mairie n'avait noté que la subvention n'était pas votée, que personne n'avait anticipé les retards. Alors peut être est-ce délibéré, comme un autre exemple de politique du fait accompli ? Certes le Maire est le décisionnaire final, mais pourquoi donc ce manque de respect des conseillers municipaux qui continuent, tant bien que mal, de s'investir dans leurs missions.
C'est peut être là l'origine de l'apathie et du manque d'enthousiasme des élus de la majorité au moment de passer au vote proposé par leur meneur historique.
Alors même que Gérard Vignoble laisse diffuser l'hypothèse de son retrait prochain, que les succésseurs doivent préparer leurs arguments, que la consultation du Capreau est sur le feu... voilà un épisode qui fait pschittt ! Ambiance, ambiance et pendant ce temps les habitants voient les trains et les motos passer.
Ce n'est pas ça qui va rapprocher les citoyens des élus, dommage.

23 septembre 2005

Referendum du Capreau et le Oui, mais - point de vue de la presse

Nous nous faisons ici l'écho de ce que la presse (ici le quotidien gratuit "20 minutes") analyse concernant le referendum du Capreau :

"Un referendum pour sortir de l'impasse" (ed. du Vendredi 23 septembre 2005)

C’est Wasquehal contre le reste de la métropole. Les 3 500 habitants du quartier du Capreau à Wasquehal sont appelés à se prononcer demain par référendum sur un sujet qui oppose leur maire à ceux de Roubaix et Croix, et même à la communauté urbaine (LMCU).

Le sujet qui fâche : le prolongement du boulevard Montesquieu de Roubaix à travers Croix et Wasquehal pour rejoindre la voie rapide urbaine. Un prolongement décidé en 1999 par la LMCU et accepté par Roubaix et Croix, mais refusé par le maire (UDF) de Wasquehal. Car Gérard Vignoble souhaite d’abord l’élargissement de la voie rapide urbaine, et se sert du boulevard Montesquieu comme monnaie d’échange à la LMCU : « On ne peut pas espérer attirer les entreprises dans le versant Nord-Est en desservant l’équivalent de la population de la Drôme par une seule voie dans chaque sens », martèle-t-il.

Résultat, depuis plus de six mois, les travaux et le boulevard Montesquieu s’arrêtent à la porte de Wasquehal. « On en a assez de cette attente », soupire Stéphanie Ducret, conseillère municipale et riveraine de la voie rapide, qui défend le « oui mais » au prolongement. « Puisque les travaux sont engagés il faut les terminer, mais en se concertant avec la LMCU pour limiter et ralentir le trafic. »

Demain, si la réponse est « non », le maire continuera le blocage, notamment en refusant de délivrer l’autorisation de détruire trois maisons sur le tracé du futur boulevard. Si c’est « oui », Gérard Vignoble a prévenu les riverains : ils devront se débrouiller pour négocier des aménagements avec la communauté urbaine. « Nous demandons toujours l’avis de la population », assure-t-on d’ailleurs à la LMCU. O. A.

A savoir :
La consultation locale prévue par le code général des collectivités locales permet de limiter le vote aux seuls électeurs du quartier concerné. Mais au contraire d’un référendum, le résultat du scrutin n’a qu’une valeur consultative.

18 septembre 2005

Consultation locale du Capreau : "Oui, Mais"

Nous avons participé à la Manifestation de ce samedi 17 septembre au sujet de la consultation locale sur le Bd Montesquieu, repabtisé par certains "Impasse Vignoble".

Aux côtés de l'Association des Riverains du Capreau, nous avons officialisé notre position : Nous appelons à voter "OUI MAIS "le 24 septembre prochain et donnerons dans quelques jours des informations plus techniques sur notre position.

OUI parce que les travaux commencés ne peuvent plus qu'aboutir, MAIS pas dans n'importe quelles conditions. Nous voulons que les habitants soient respectés et que l'ouverture de la VRU ne se fasse pas au détriment de leur environnement.

Aux urnes, citoyens !

medium_affichette_8_mai.3.gif

29 juin 2017

Retour sur un procès attendu

Ce jeudi 17 octobre, Gérard Vignoble et Myriam Dewulf étaient convoqués au Tribunal Correctionnel de Lille.

La salle était comble. De nombreux contribuables Wasquehaliens avaient fait le déplacement.

Mais aussi des employés de la ville de Wasquehal et des élus, de la majorité comme de l’opposition.

Le Président a refusé le renvoi de l’audience correctionnelle, demandé par l’avocat de la Mairie, pointant du doigt une « désorganisation organisée » par la Mairie alors que la date de l’audience était communiquée depuis plus de 3 mois.

Comme on pouvait s’y attendre, l’avocat de la défense a tenté de transformer ce procès en un procès politique. Le Président du Tribunal a bien rappelé que ce ne sont pas des choix politiques, ni  l’investissement d’un homme pour la Ville qui sont à l’origine de ce renvoi en correctionnelle, mais bien une gestion obscure si ce n’est occulte.

L’avocat de plusieurs parties civiles a même déclaré  "C'est une mairie qui a été gérée par des copains pour des copains, dans l'intérêt de coquins" !

Gérard Vignoble s’est défendu à la barre, avec ses excès habituels, repoussant l’assistance de son avocat, tentant de noyer le poisson en ironisant, en justifiant des « erreurs de formalisme » par une gestion « à l’ancienne » de la Ville.

Mais un Tribunal n’est pas un Conseil Municipal avec un Maire « Tout-puissant » et une majorité qui rie à l’unisson à tous ses bons (ou moins bons) mots.

Ce jeudi 17 octobre, il ne s’adressait pas aux Wasquehaliens, il ne s’adressait pas aux élus qui lui font face depuis 2004, il ne s’adressait pas à ses “copains”, il s‘adressait à ses juges.

Il a employé ce même ton, ces mêmes mots, cette même attitude que les Wasquehaliens lui connaissent, cette même certitude d’avoir tous les droits depuis des années.

Les cartes d’essence ont été utilisées par « d‘autres ». Les véhicules ont été utilisés par « d‘autres ». Il déjeunait quasi-quotidiennement au restaurant avec “d’autres”, pour le bien de la Ville ...

Quelques-uns de ces « autres » étaient probablement dans la salle d’audience… Certains se sont épongés le front à plusieurs reprises ...

Ce jeudi 17 octobre, Gérard Vignoble était seul à défendre un système qu’il a entretenu, mais dont certains “copains” ont évidemment profité. Peut être plus que lui d’ailleurs !!

Qu’en sera-t-il des personnes qui auraient été logées dans des habitations de la ville en toute illégalité ? Qu’en sera-t-il des emplois que certains qualifieraient de fictifs ?

Gérard Vignoble et Myriam Dewulf ont, pour le moment, été les seuls à s’expliquer sur une petite partie des reproches de la CRC.

Myriam Dewulf a évoqué naïvement ses amies embauchées en Mairie. Sans véhicule personnel, elle n’a pas pour autant reconnu s’être attribuée un véhicule de service de la Ville a des fins personnelles.

Comme Monsieur le Procureur l’a rappelé, la carte d’essence, les restaurants, les voitures, les œuvres d’art … ne sont pas la propriété de Gérard Vignoble ou de Myriam Dewulf mais de la Ville.

Et c’est nous, Wasquehaliens, qui par nos impôts, en supportons la charge.

La Mairie étant partie civile dans cette procédure, Bernard Hanicotte, 1er adjoint, a été désigné par le Conseil Municipal pour défendre les intérêts des Wasquehaliens.

Je me suis exprimée lors de ce Conseil Municipal du 14 octobre pour dire qu’il aurait été préférable de choisir un conseiller d’opposition moins proche du Maire pour assumer ce mandat.

Il y a des règles, il y a des lois. Un Maire depuis 36 ans, député honoraire ne peut pas les ignorer sans conséquences.

Le jugement a été mis en délibéré et sera communiqué le 28 Novembre.

 617158232.jpg

A la rencontre des Wasquehaliens

Ce week-end a été très dense en manifestations Wasquehaliennes sous un soleil enfin de retour en ce début de mois de juin.

Le monde associatif Wasquehalien reste très actif parvenant à maintenir des activités de qualité malgré un contexte parfois difficile.

Un grand moment avec l’exposition d’Eolienne à l’occasion des 20 ans de l’association. Cette structure permet depuis deux décennies, aux petits comme aux grands, d’être accompagnés dans la découverte de leurs capacités artistiques

Eolienne.jpg

Notre visite à l’école Pierre Malfait fut l’occasion de revivre les fêtes d’école dont tous les parents et enfants se souviennent.

Ce fut aussi la confirmation que, même si le choix imposé des nouveaux rythmes scolaires implique une désorganisation familiale pour beaucoup de parents et d’enfants, c’est surtout la méthode brutale, sans possibilité de discussions qui a suscité le plus de mécontentements.

WP_000354b.jpg

Le challenge Henri Podlewski a permis de réunir le judo et le karaté.

Ces arts martiaux sont certes différents mais leurs disciplines morale et sportive ne sont finalement pas si éloignées.

WP_000361b.jpg

Dimanche, la braderie organisée au Pharos par le collectif Océane et la course de lits qui s’est déroulée au Noir Bonnet à l’initiative de l’association R’éveil ont attiré les Wasquehaliens.

WP_000363.jpg

Course de lit.jpg

Chacun de nos déplacements fut l’occasion de discuter avec les Wasquehaliens et les Wasquehaliennes de tous les âges et de tous les milieux sociaux. Tous partagent l’envie de voir la page se tourner.

Ils furent l’occasion d’approfondir les attentes de citoyens « amoureux » de leur Ville.

Des citoyens prêts à s’investir pour que leur Ville retrouve sa sérénité et sa vitalité.

Une véritable dynamique citoyenne est en marche. Encore merci de vos soutiens