Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 octobre 2013

Retour sur un procès attendu

Ce jeudi 17 octobre, Gérard Vignoble et Myriam Dewulf étaient convoqués au Tribunal Correctionnel de Lille.

La salle était comble. De nombreux contribuables Wasquehaliens avaient fait le déplacement.

Mais aussi des employés de la ville de Wasquehal et des élus, de la majorité comme de l’opposition.

Le Président a refusé le renvoi de l’audience correctionnelle, demandé par l’avocat de la Mairie, pointant du doigt une désorganisation organisée par la Mairie alors que la date de l’audience était communiquée depuis plus de 3 mois.

Comme on pouvait s’y attendre, l’avocat de la défense a tenté de transformer ce procès en un procès politique. Le Président du Tribunal a bien rappelé que ce ne sont pas des choix politiques, ni  l’investissement d’un homme pour la Ville qui sont à l’origine de ce renvoi en correctionnelle, mais bien une gestion obscure si ce n’est occulte.

L’avocat de plusieurs parties civiles a même déclaré  C'est une mairie qui a été gérée par des copains pour des copains, dans l'intérêt de coquins !

Gérard Vignoble s’est défendu à la barre, avec ses excès habituels, repoussant l’assistance de son avocat, tentant de noyer le poisson en ironisant, en justifiant des erreurs de formalisme par une gestion à l’ancienne de la Ville.

Mais un Tribunal n’est pas un Conseil Municipal avec un Maire Tout-puissant et une majorité qui rit à l’unisson à tous ses bons (ou moins bons) mots.

Ce jeudi 17 octobre, il ne s’adressait pas aux Wasquehaliens, il ne s’adressait pas aux élus qui lui font face depuis 2004, il ne s’adressait pas à ses copains, il s‘adressait à ses juges.

Il a employé ce même ton, ces mêmes mots, cette même attitude que les Wasquehaliens lui connaissent, cette même certitude d’avoir tous les droits depuis des années.

Les cartes d’essence ont été utilisées par d‘autres. Les véhicules ont été utilisés par d‘autres”. Il déjeunait quasi-quotidiennement au restaurant avec “d’autres”, pour le bien de la Ville ...

Quelques-uns de ces autres étaient probablement dans la salle d’audience… Certains se sont épongés le front à plusieurs reprises ...

Ce jeudi 17 octobre, Gérard Vignoble était seul à défendre un système qu’il a entretenu, mais dont certains “copains” ont évidemment profité. Peut être plus que lui d’ailleurs !!

Qu’en sera-t-il des personnes qui auraient été logées dans des habitations de la ville en toute illégalité ? Qu’en sera-t-il des emplois que certains qualifieraient de fictifs ?

Gérard Vignoble et Myriam Dewulf ont, pour le moment, été les seuls à s’expliquer sur une petite partie des reproches de la CRC.

Myriam Dewulf a évoqué naïvement ses amies embauchées en Mairie. Sans véhicule personnel, elle n’a pas pour autant reconnu s’être attribuée un véhicule de service de la Ville à des fins personnelles.

Comme Monsieur le Procureur l’a rappelé, la carte d’essence, les restaurants, les voitures, les œuvres d’art … ne sont pas la propriété de Gérard Vignoble ou de Myriam Dewulf mais de la Ville. Et c’est nous, Wasquehaliens, qui par nos impôts, en supportons la charge.

La Mairie étant partie civile dans cette procédure, Bernard Hanicotte, 1er adjoint, a été désigné par le Conseil Municipal pour défendre les intérêts des Wasquehaliens.

Je me suis exprimée lors de ce Conseil Municipal du 14 octobre pour dire qu’il aurait été préférable de choisir un conseiller d’opposition moins proche du Maire pour assumer ce mandat.

Il y a des règles, il y a des lois. Un Maire depuis 36 ans, député honoraire ne peut pas les ignorer sans conséquences.

Le jugement a été mis en délibéré et sera communiqué le 28 Novembre.

Stéphanie Ducret

617158232.jpg

16 octobre 2013

Une vieille complicité

 Hanicottevictoire.jpg

Ce lundi 14 octobre, les membres du conseil municipal de Wasquehal ont été convoqués pour désigner l’élu qui représentera les intérêts des Wasquehaliens au procès dans lequel Monsieur Gérard VIGNOBLE et Madame Myriam DEWULF sont prévenus des chefs d’accusation de détournement de fonds publics et de détournements de biens.

Comment peut on imaginer que son plus fidèle lieutenant, qui œuvre à ses cotés depuis plus de 20 ans, soit légitime pour défendre les intérêts des contribuables de la ville de Wasquehal ?

Lui qui a feint d‘ignorer ce que la CRC a dénoncé et qui a par son silence, cautionné les agissements du Premier Magistrat.

Dans une ambiance que nous avons voulue sereine, refusant de confondre les enjeux politiques avec les intérêts des Wasquehaliens, nous avons refusé de donner ce mandat à Bernard HANICOTTE. Contrairement à l’équipe du Maire qui, comme d’habitude, a suivi fidèlement les consignes sans exprimer la moindre réserve.

Étonnamment, les élus de Résolument à Gauche lui ont également accordé leurs votes.

Quant à ceux de Vivre Wasquehal (droite dissidente), ils ont quitté la salle avant le vote préférant la politique de la chaise vide ….

Nous comprenons que la situation soit difficile pour eux alors qu’ils ont cautionné par leur silence assourdissant des pratiques que j’ai dénoncées dès 2004 !!!

 Les Wasquehaliens demandent que leurs intérêts soient réellement défendus dans cette triste affaire

Ils nous contactent et nous crient leur colère de voir que le “ système Vignoble” continue.

Il est urgent de tout mettre en œuvre pour que ces « petits arrangements » cessent enfin.

Stéphanie Ducret

nb : L’audience aura lieu ce jeudi 17 Octobre à  partir de 14h00 au Palais de Justice de Lille, 1er étage.

NE(16-10-2013)(doc4).jpg

 

617158232.jpg

11 octobre 2013

Ca suffit

Parce qu’il est impossible qu’après 36 longues années, le Maire sortant puisse ignorer les règles élémentaires de fonctionnement d'un conseil municipal, il tente un nouveau coup de force en violation grave des principes de la démocratie municipale.

Ses intentions sont évidentes pour tous : certaines et certains, dans l'équipe sortante de la majorité municipale, seront prêts à toutes les manœuvres pour préserver leurs intérêts et cacher leurs manquements, quitte à piétiner le contrat qui devrait les unir aux Wasquehaliens.

Le maire sortant et sa majorité prennent le risque inouï de provoquer la colère et l’écœurement de la population envers les partis républicains, en connaissant parfaitement leurs graves conséquences pour la démocratie.

J'appelle ces partis républicains à prendre enfin leurs responsabilités à l'encontre des auteurs de cette nouvelle insulte à la démocratie et à condamner sans aucune arrière-pensée leurs agissements.

Face à cette absence de respect et de transparence envers TOUS les Wasquehaliens, je demanderai solennellement à mes collègues du conseil municipal de Wasquehal de retirer leur confiance au maire sortant et à ses adjoints.

Je propose que les défenseurs de la démocratie constituent une équipe rassemblant toutes les composantes du conseil municipal afin d'assurer la gestion des affaires courantes jusqu'aux élections de mars 2014.

La première action de cette équipe sera de désigner, dans les règles de la République, un avocat et un élu pour ester en justice.

A Wasquehal, le 11 octobre 2013.

Stéphanie DUCRET

Conseillère Municipale.

617158232.jpg

10 octobre 2013

Merci

Les évènements de ces derniers jours nous donnent raison

Les messages d’encouragements arrivent en nombre et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

De courage, nous ne manquons pas.

Nous continuons à travailler sur le projet que nous mettrons en place dès mars 2014.

Nous sommes entourés d'experts et de professionnels pour réparer notre ville et préparer son avenir.

Pour tous les Wasquehaliens.

Il est temps de "passer à autre chose" et de rendre Wasquehal aux citoyens.

Merci du fond du cœur pour vos soutiens.

Ils sont la preuve que notre engagement, notre combat, est juste et que notre investissement pour la vérité indispensable.

Pour vous, pour tous les Wasquehaliens

Stéphanie Ducret

617158232.jpg

08 octobre 2013

Gérard Vignoble est renvoyé devant le Tribunal Correctionnel

Gérard Vignoble sera jugé devant le tribunal correctionnel de Lille, pour «détournement de fonds publics» et «détournement de biens».

La justice suit donc son cours.

Suite à la publication du rapport de la CRC (Rapport de la CRC ), suivie par de nombreux wasquehaliens, j'avais déposé une plainte dès 2011.

Ils ont fait confiance en la justice et en son indépendance pour examiner si ce que dénonce la CRC devra entraîner ou non une condamnation.

Je ne souhaite pas accabler le Maire.

Il est présumé innocent et le restera tant que la justice ne se sera pas prononcée.

Stéphanie Ducret

 

617158232.jpg


04 octobre 2013

Lettre à Monsieur le Maire de Wasquehal

617158232.jpg

Suite aux informations parues dans la presse, suite aux inquiétudes des wasquehaliens, j'ai demandé des précisions à Monsieur Vignoble

 

Stéphanie Ducret

Lettre ouverte à G Vignoble

La jeunesse : une de nos priorités

Parce que la jeunesse est une des priorités de notre projet, nous mettons en avant un courrier qu'un wasquehalien nous a laissé sur ce blog :

"La réforme de Vincent PEILLON est l’exemple type de la France qui perd. Comment un homme aussi instruit peut il prendre des mesures qui vont à l’inverse du progrès ?  Par Idéologie ?  Par profits politiques ?
Cette modification coûteuse des rythmes scolaires  ne va pas dans l’intérêt des enfants (surtout dans les classes maternelles). C’est une réforme du 20ème siècle appliquée au 21ème siècle.
L’école du futur, c’est entrer dans l’ère du numérique, plus de tableaux, plus de livres, plus de cahiers  mais des tablettes tactiles.
Selon l’ O.C.D.E. la France se situe à la 24ème place des 27 pays européens en matières d’utilisation du numérique à l’école. Une triste réalité !
Les enfants dès leur plus jeune âge aiment travailler et s’amuser avec des programmes informatiques.
Bien sûr qu’ils doivent à l’école  primaire apprendre à écrire sur des cahiers et à lire dans les  livres, mais dès le CM1, l’utilisation du numérique pour les cours  doit être de 25%, 50% en CM2et la totalité de l’enseignement dès la 6ème.
Dans les entreprises, les gommes et les crayons ont été jetés aux oubliettes depuis plus de 10 ans. Sauf au ministère de  l’Éducation Nationale !
L’argent des contribuables doit aider notre jeunesse à être performante "

Bernard MESUREUR

 

617158232.jpg

02 octobre 2013

Les rythmes scolaires en Conseil Municipal

De nombreux parents avaient souhaité assister au Conseil Municipal de ce 1er octobre.

Le Maire avait prévu de s'expliquer sur l'organisation des nouveaux rythmes scolaires, un mois après leur application.

Malheureusement, rares sont ceux qui ont reçu une réponse à leurs inquiétudes.

Ils ont eu un long monologue de l'adjointe à l’enfance.

Celle-ci est revenue sur sa "menace" relayée par la presse de faire appliquer le règlement en matière d’exclusion des enfants en maternelle suite à un absentéisme le samedi matin.

Elle ne voudrait plus faire pression sur les directeurs

Concernant la fatigue et le stress des enfants, ils ne seraient pas dus aux nouveaux rythmes scolaires mais seraient imputables au rythme de vie des parents et des Temps Modernes.

Les parents ont eu droit à une démonstration d’autosatisfaction du Maire ainsi qu'une promesse de "passer dans les écoles avant les vacances de La Toussaint".

Notre demande de réunir un VRAI groupe de travail avec 2 parents représentant chaque école est malheureusement restée sans réponse.

Voici notre intervention

 

Monsieur le Maire,

Lors du Conseil Municipal du 28 Mars dernier, nous avions débattu des rythmes scolaires.

Chacun avait exprimé ce qu’il lui semblait le plus intéressant pour les Wasquehaliens.

Un consensus semblait possible. Dans l’intérêt des enfants scolarisés à Wasquehal.

Vous aviez promis un vote en juin après l’avis du DASEN. Il n'a pas eu lieu.

Pourquoi ? Aviez-vous honte d’assumer vos choix devant vos concitoyens ?

Tout a été décidé en catimini. Parents, enfants enseignants, élus, tous ont été mis devant le fait accompli.

Sans discussion possible et en ignorant volontairement les résultats de votre consultation faite auprès des parents.

Vous aviez promis que tout était prêt pour une mise en place dès septembre  2013.

Les multiples embauches, les multiples « couacs » de ce début d’année scolaire démontrent que des adaptations concrètes et rapides s’imposent.

Vous aviez promis des activités périscolaires de qualité, allant jusqu'à dire que Wasquehal était un bon élève en la matière avec entre autres l’apprentissage de l’anglais, les intervenants en théâtre ou musique.

Selon les retours des parents, selon les retours du personnel encadrant et des enseignants, l’organisation ressemble plus souvent à un centre de plein air qu’à un accompagnement.

Les parents sont inquiets, très inquiets même, de la façon dont les choses se mettent en place, de la façon dont les problèmes sont gérés voire niés.

Les concours de coloriage ou les balles au prisonnier, occupations certes sympathiques, ne sontpas des activités qualitatives telles qu'elles étaient annoncées.

Pire encore est  la menace d' exclusion d' enfants de 2 à 6 ans qui n’iraient pas en classe le samedi matin

Cette provocation est injuste. Elle est irresponsable ! 

Monsieur le Maire, il est plus que nécessaire qu’on revienne, enfin, au respect des citoyens, petits et grands.

Je vous demande de les écouter mais surtout de les respecter

Concrètement je vous demande de réunir un vrai groupe de réflexion auquel participeront 2 parents d’élèves de chaque entité scolaire maternelle et primaire de la ville, ainsi qu'un membre de la direction.

Je vous remercie de votre attention

Stéphanie Ducret

 

617158232.jpg