Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 octobre 2013

Une vieille complicité

 Hanicottevictoire.jpg

Ce lundi 14 octobre, les membres du conseil municipal de Wasquehal ont été convoqués pour désigner l’élu qui représentera les intérêts des Wasquehaliens au procès dans lequel Monsieur Gérard VIGNOBLE et Madame Myriam DEWULF sont prévenus des chefs d’accusation de détournement de fonds publics et de détournements de biens.

Comment peut on imaginer que son plus fidèle lieutenant, qui œuvre à ses cotés depuis plus de 20 ans, soit légitime pour défendre les intérêts des contribuables de la ville de Wasquehal ?

Lui qui a feint d‘ignorer ce que la CRC a dénoncé et qui a par son silence, cautionné les agissements du Premier Magistrat.

Dans une ambiance que nous avons voulue sereine, refusant de confondre les enjeux politiques avec les intérêts des Wasquehaliens, nous avons refusé de donner ce mandat à Bernard HANICOTTE. Contrairement à l’équipe du Maire qui, comme d’habitude, a suivi fidèlement les consignes sans exprimer la moindre réserve.

Étonnamment, les élus de Résolument à Gauche lui ont également accordé leurs votes.

Quant à ceux de Vivre Wasquehal (droite dissidente), ils ont quitté la salle avant le vote préférant la politique de la chaise vide ….

Nous comprenons que la situation soit difficile pour eux alors qu’ils ont cautionné par leur silence assourdissant des pratiques que j’ai dénoncées dès 2004 !!!

 Les Wasquehaliens demandent que leurs intérêts soient réellement défendus dans cette triste affaire

Ils nous contactent et nous crient leur colère de voir que le “ système Vignoble” continue.

Il est urgent de tout mettre en œuvre pour que ces « petits arrangements » cessent enfin.

Stéphanie Ducret

nb : L’audience aura lieu ce jeudi 17 Octobre à  partir de 14h00 au Palais de Justice de Lille, 1er étage.

NE(16-10-2013)(doc4).jpg

 

617158232.jpg

Commentaires

Tous ces hommes politiques courent à leur perte. Ils devraient avoir honte de leur manque de courage ! J'espère que vous continuerez à vous battre sans dénigrer votre positionnement politique.

Écrit par : Arnaud | 17 octobre 2013

Bonjour
Ce Conseil Municipal était très compliqué, ou plutôt est devenu très compliqué.
Dans ce Conseil, il y avait 3 décisions à prendre et seulement 2 délibérations :
C’est d’ailleurs pour cela que par 2 fois j’ai demandé un vote préalable sur l’action en Partie civile de la commune (une fois dans mon intervention, la deuxième fois à la fin des réponses de Mr Hanicotte qui avait « omis » d’y répondre, je rappelle qu’il a rejeté cette demande.
Je note aussi que cette demande n’a pas été, selon moi, appuyée suffisamment par TOUTE l’opposition

Alors oui, cette demande préalable rejetée, le choix devenait compliqué.
Nous avons obtenu le remplacement du mot « autoriser » par le mot « mandater » qui ne laissait plus place à l’interprétation et devenait donc une obligation de le faire pour celui qui était mandaté, c’était une avancée importante !
Les 3 possibilités étaient donc :
- Voter POUR l’action de la commune en partie civile et c’était accepter la désignation de Mr Hanicotte, ce que nous avons fait,
- Voter CONTRE Mr Hanicotte et c’était voter contre l’action de la commune en partie civile, ce que vous avez fait,
- REFUSER de participer au vote et c’était laisser la majorité fonctionner seule sans que l’on s’exprime, ce que d’autres ont fait.

Je tiens à dire que c’était un choix difficile et quelle que soit la décision prise par les uns ou par les autres elle est et doit être considérée par tous comme Respectable !

Il n’y a pas d’un côté ceux qui se sont exprimés contre Mr Hanicotte en refusant de fait l’action en partie civile et qui peuvent être considérés comme ayant mieux défendu les intérêts de la commune,
D’un autre côté ceux (nous) qui ayant priorisé l’action en partie civile ont de fait mandaté Mr Hanicotte pour représenter la commune et auraient donc trahi les wasquehaliens,
Et les troisièmes qui ayant refusé de participer au vote auraient capitulé.

Toute l’opposition avait et a, à cœur la défense des intérêts de la commune et des habitants et je ne peux accepter les propos complétement déplacés et les interprétations de certains sur cette question.
Ce n’est pas votre cas puisque vous vous « étonnez » de notre position, sans agressivité.
J’espère que ce commentaire apaisera votre étonnement et pour plus d’explications sur nos motivations je vous invite à lire mon compte rendu du Conseil sur mon blog.
Francis Provost

Écrit par : Francis PROVOST | 17 octobre 2013

Bonjour,

Effectivement, telle qu'était "ficelée" la délibération, à moins de considérer que B Hanicotte mettra de côté ces 20 ans de "complicité" avec le Maire et défendra à 100% l'intérêt des Wasquehaliens en demandant le remboursement des sommes et des dommages et intérêts conséquents (c'est possible mais j'en doute un peu quand même ...), aucun vote n'aurait pu être satisfaisant.

Il y avait quand même 4 possibilités
- Voter POUR accepter la désignation de Mr Hanicotte,
- Voter CONTRE Mr Hanicotte et c’était voter contre l’action de la commune en partie civile (sauf qu'un renvoi cet après-midi à la demande par l'avocat des prévenus ou d'autres parties civiles est toujours possible vue la brièveté des délais ),
- REFUSER de participer au vote ce qui peut s'apparenter à un "Courage !! fuyons !!!". Pas très glorieux ...
- S'ABSTENIR parce que la délibération qui contenait 2 délibérations (est-ce légal ?) était biaisée dès le départ. Le résultat est certes assimilé à un Vote "Contre" mais le message n'est pas vraiment le même.

Mais le plus gros "problème" est effectivement cette majorité qui continue à accepter l'inacceptable et qui, apparemment, aurait eu comme consigne "de la fermer".
Je ne doute pas que certain(e)s ont encore un peu de morale dans cette majorité.
Ceux là doivent avoir du mal à se regarder dans le miroir.
En tous cas, ils devraient ...
Au final, les seuls satisfaits ce lundi soir devaient être les prévenus.
De toute évidence, ce ne sont pas les Wasquehaliens ...

Écrit par : GPL | 17 octobre 2013

Bonjour Mr Provost, que s'est il passé lors de la réunion des Présidents de groupe ? Avez vous tous demandé que la 1ère délibération soit séparée ? Si oui , pourquoi a-t-elle été rejetée par Mr Hanicotte ?
Et puisqu'il l'a rejeté pourquoi avez vous accepté que ce Conseil Municipal se déroule quand même lundi soir ? Le nouvel ordre du jour vous a-t-il été envoyé en recommandé ? Si non est-ce légal de modifier de la sorte une ordre du jour et de l'envoyer par mail?
Compliqué également de faire annuler ce CM dans ce cas, car ce serait au détriment des intérêts des wasquehaliens(nes).
Alors force est de constater que la Majorité a bien joué sur ce coup là non ? Attendre le dernier moment pour ne pas vous (l'opposition) laisser le choix que d'accepter ce que la Majorité (et son chef ????? je pose la question) voulait !!!! Et là tout le monde s'est bien fait avoir, surtout les habitants et contribuables de la commune.

PS : juste une précision, il y a quand même une personne de la majorité qui a assumé son choix.....

Dans l'attente de vous lire.
Bonne journée.

Écrit par : Philippe Provot | 17 octobre 2013

Je vais essayer de répondre à vos questions :
1- j'avais "spontanément"demander (par écrit) la séparation de la délibération du choix de l'avocat et celle du mandatement. il y a eu un accord global la dessus.
2- dans le débat a été évoqué la nécessité de voter clairement sur la démarche de se porter partie civile ... pour certains c'était évident moi j'ai défendu la possibilité de s'exprimer la dessus.
3- nous avons évoqué la possibilité que la première délibération ne soit pas majoritaire ... certains ont évoqué une suspension de séance à huis clos pour trouver une solution. D DEBELS a proposé que cette "solution" serait de confier ce rôle à un représentant de l'opposition (même pas lui) le DGS à tout de suite posé le délai 10 minutes maxi HANICOTTE a écouté cela sans donner un accord clair la dessus d'où ma méfiance sur le fait que dans ce cas le CM pourrait s'arrêter là.
4- les délibérations modifiées sont arrivées par courriel le dimanche après-midi. Cette façon de faire n'est pas trop solide cela doit être pour cela que HANICOTTE à fait voter la modification en début de séance.
5- Oui ils ont bien manœuvré.
6- la personne de la majorité ... je ne vois pas.
maintenant on va passer à autre chose en attendant le 28 novembre
Bonne nuit
Francis PROVOST

Écrit par : Francis PROVOST | 17 octobre 2013

Bonjour Francis, et merci pour votre réponse.
Comme vous le dites, maintenant on passe à autre chose et attendons que la justice rende ses conclusions.

Bonne journée à vous

P. Provot

Écrit par : Philippe Provot | 18 octobre 2013

Dans mes deux lettres ouvertes à M. Vignoble (Fév. et Déc. 2012), j'avais exprimé ma défiance absolue à l'égard des méthodes de "gestion" utilisées par la Majorité, et sur la sincérité des propos écrits par M. le Maire dans ces lettres aux Wasquehaliens, promettant toujours la vérité sans jamais la livrer. La suite logique du dépôt de plainte fut donc la constitution de partie civile, n'imaginant pas un seul instant que M. Hanicotte puisse sérieusement défendre les intérêts des contribuables wasquehaliens, avalisant sans faille toutes les pratiques de M. Vignoble depuis des années. Ma position est celle d'un citoyen de base qui se sent lésé par tant de laxisme et de dérives. Elle est aussi celle d'un démocrate qui voit, dans cette image lamentable que donne du monde politique ceux qui ne respectent pas les règles légales et déontologiques, une préparation insidieuse mais réelle du terrain pour les partis extrêmistes. Il faut donc que la sanction soit exemplaire en direction des tricheurs et gaspilleurs, et que la confiance renaisse entre élus probes et citoyens. C'est l'avenir de la démocratie dans notre pays qui est en jeu. Il faut des élus droits, compétents, justes, incorruptibles. WPT représente ce qu'attendent les citoyens, lassés de tant d'écarts de conduite et de justifications hypocrites ou puériles.

Écrit par : Denis YON | 21 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.