Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 septembre 2013

Wasquehal : rythmes scolaires, l' avis des parents

Ce samedi 28 septembre 2013  plusieurs colistiers de Wasquehal Pour Tous dont la tête de liste Stéphanie Ducret ont sondé les parents d'élèves d'écoles publiques et privées de la ville. 

126 parents ont souhaité répondre à un questionnaire permettant de mesurer objectivement leurs sentiments

 1°) A la question "après un mois de cours le samedi matin, comment trouvez vous ce changement de rythme" 77% répondent "Très mauvais/mauvais", 14% "moyen" et seulement 9% "bien/très bien. La réforme est donc clairement rejetée par les parents d'élèves. La fatigue des enfants est le principal motif relevé.

 2°) A la question "savez-vous précisément ce que font les enfants l'après-midi" seuls 34% déclarent savoir. Le reste "ne sait pas vraiment" (38%) ou pas du tout (26%). Il y a donc un véritable défaut d'information sur l'occupation des élèves après les cours.

 3°) A la question "êtes-vous satisfait des activités proposées" seuls 23% répondent positivement. La plupart des parents interrogés ne sont pas satisfaits (43%). 34% ne se prononcent pas. Ces chiffres sont à rapprocher d'une peur précise exprimée plusieurs fois : les parents n'ont pas reçu encore l'assurance que le personnel qui prend le relais des instituteurs  est bien formé pour s'occuper d'enfants. Dans le cas des petits enfants en particulier la crainte est grande que des problèmes graves puissent  survenir parce que les adultes sont inconnus des parents. De plus , l'adéquation  des activités (coloriage, salles lointaines par ex.) avec le bien-être des enfants est souvent mise en doute.

 4°) A la question "selon vous , les instituteurs vous semblent-ils satisfaits de ce changement de rythme"  les réponses sont encore plus tranchées. Seuls 4% des parents jugent que les instituteurs sont  satisfaits
 de la réforme. 83% les jugent mécontents, 13% n'expriment pas d'opinion.  Les parents jugent clairement le corps enseignant peu enthousiasmé par la nouvelle organisation des rythmes scolaires. Ce chiffre augure mal d'une suite positive pour les enfants.

 5°) A la question "avez-vous apprécié la manière dont le maire a préparé  ce changement de rythme scolaire avec les parents", un tout petit 8% répond positivement. 92% reprochent donc au maire le traitement qu'il a réservé aux parents d'élèves à l'issue de sa consultation du printemps. Cette question  a très souvent suscité des remarques acerbes contre le Maire sortant. Colère et reproches étaient exprimés parfois avec vigueur.

 6°) A la question "comment jugez-vous la menace de l'adjointe au Maire d'exclure de l'école les enfants de maternelle trop souvent absents le samedi", seuls 5% des parents interrogés répondent "juste". 79% trouvent cette menace "injuste". 16% ne sait pas. Il semble que l'intervention de Mme Roelens dans la presse ait été vécue comme une provocation ("Qu'elle garde elle-même nos enfants!"). Des parents paraissaient même très bien informés car ils nous ont signalé qu'il n'appartient pas à la mairie de prononcer des sanctions d'exclusion à l'encontre d'élèves, mais à l'inspecteur d'académie.

Il est vraiment regrettable que l'application de cette réforme,  nécessaire, faite pour le bien de nos enfants, se déroule si mal : désinvolture, provocations gratuites, précipitation, manque de concertation et d'écoute, auto-satisfaction du Maire sortant.

Sur un sujet qui laissait espérer un consensus en Conseil Municipal, tout aura été réuni pour faire naître la frustration et l'inefficacité.

Stéphanie Ducret

617158232.jpg

16 septembre 2013

Un maire sortant, à Wasquehal, ça ose tout.

 logo petit.jpg

Le Maire sortant se gargarise dans différents médias d'une note de la DGFIP ...

En tant que Wasquehaliens, nous ne pourrions qu'être fiers d'une note positive pour notre ville.

En tant que Wasquehaliens, nous ne pouvons qu'être perplexes d'une telle communication sans explication après toutes ces années d'errance dans la gestion de la commune.

Le Maire sortant tente, maladroitement, de faire taire ceux qui ont « osé » dénoncer sa gestion calamiteuse en s'appuyant notamment sur le rapport de 30 pages de la Chambre Régionale des Comptes (http://www.ccomptes.fr/content/download/32554/527370/vers...).

Il oublie un peu vite que le rapport de la CRC n'est pas, comme il le sous-entend, une élucubration de quelques Wasquehaliens.

Il oublie un peu vite que ce rapport est le fruit d'une enquête minutieuse menée par des magistrats indépendants.

La première phrase de ce rapport est pourtant sans équivoque et lourde de sens
"La situation financière de la ville de Wasquehal est très préoccupante"

Il oublie un peu vite que, depuis 36 ans, il est le seul gestionnaire des finances de la Ville  !!!

Il oublie un peu vite qu'une enquête le concernant est toujours en cours et qu'il a été placé en garde à vue, privé de ses libertés pendant de nombreuses heures, dans les locaux de la Police Judiciaire.

Il oublie un peu vite que les citoyens et les élus ont déposé plusieurs dizaines de plaintes suite à la publication de ce rapport.

Les Wasquehaliens, eux, ne l'oublieront pas.

C'est AUSSI pour mettre fin aux excès d'un système que la liste Wasquehal pour Tous propose aujourd'hui l'alternative crédible que réclament les Wasquehaliens.

Pour réparer la ville et rendre Wasquehal aux citoyens.

Stéphanie Ducret


03 septembre 2013

Ça y est !!! C'est la rentrée !!

Les enfants, les enseignants et les parents de Wasquehal ont pu expérimenter les nouveaux rythmes scolaires dès aujourd'hui.

L'intérêt et l'éducation des enfants ne sont ni de droite, ni de gauche...

Ils sont une ardente obligation.

En tant qu’élue, en tant que mère de famille, en tant que citoyenne, je ne peux qu’espérer que tout se passe au mieux même si les choix faits m’inquiètent.

Une réforme des rythmes scolaires était nécessaire, indispensable afin d'enrayer la chute de notre système éducatif dans le classement mondial.

Lors de la discussion en mairie en mars 2013, je m’étais prononcée pour une application au plus vite des nouvelles dispositions.

Sans connaissance du résultat du sondage réalisé auprès des parents et en accord avec les professionnels de l’enfance, je m’étais prononcée en faveur du samedi matin.

Si la réforme mal ficelée de Monsieur Peillon obligeait les collectivités à se débrouiller « au moins pire », je dénonce la façon dont la municipalité a géré le sujet.

Au lieu de rechercher « l’Union Sacrée », la Mairie a préféré ignorer tout avis contraire à ses choix.

Peu de concertations, provocations du Maire, aucun vote par les élus …

Des méthodes qui oscillent entre amateurisme et manque de respect des Wasquehaliens.

Elus, parents, enseignants ont été écoutés. Mais ils n'ont pas été entendus.

A vouloir, à tout prix, être le premier sans s'en donner les moyens, on risque la chute.

3498088950.jpg