Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 mars 2013

Réforme des rythmes scolaires

Être force de proposition lors des débats municipaux nécessite un réel travail en amont.

Comme pour tous les sujets, c'est ce que nous avons fait à Citoyenneté Wasquehal concernant le décret Peillon.

Nous avons étudié les textes et les communications du service de la Petite Enfance.

Nous avons analysé les positions prises par plusieurs grandes villes ou communes voisines.

Surtout, nous avons rencontré et écouté des personnes investies dans les domaines administratif, associatif ou de la petite enfance.

Nous avons entendu des agents municipaux.

Nous avons échangé avec des représentants de parents d’élèves des écoles de Wasquehal. Publiques comme privées ...

Tout ce travail nous permet d’apporter notre pièce à l’édifice d’un débat dont il ressort, pour ceux qui voudraient l’ignorer, que peu importe les controverses idéologiques voire politiciennes.

L’intérêt de l’enfant devra être la pierre angulaire de l'organisation décidée.

Pour le moment, aucun choix définitif n’est ressorti en dehors d’une application dès 2013 (une dérogation pour application du décret en 2014 aurait due être validée avant le 31 Mars).

Afin de respecter au mieux l’intérêt de l’enfant tout en étant réaliste sur les temps dédiés aux Activités Pédagogiques Complémentaires, nous avons fait une proposition intéressante, constructive tout en étant relativement facile à mettre en œuvre.

Voici le détail de notre  intervention

 

Les documents présentés par le service éducation apportent un certain nombre d’éléments d’informations complétés par les notices du Ministère de l’Education.

Je regrette que, comme trop souvent, aucun retour préalable n’ait été fourni sur les questionnaires proposés aux familles Wasquehaliennes.

Je vous rappelle à ce sujet Monsieur le Maire, mon récent courrier vous demandant de m’associer à la réflexion, et resté sans réponse.

Ce soir ce n’est pas que l’élue qui s’adresse à vous, ni la présidente d’association de parents d’élèves, c’est aussi la mère de famille. L’intérêt de l’enfant devra guider nos choix, au delà de tout clivage politique.

Toutefois, l’aspect financier ne pourra pas être ignoré, d’autant que les choix faits aujourd’hui pourraient impacter lourdement l’équilibre financier de l’équipe Municipale qui prendra la relève en 2014.

Vous nous annoncez que les services municipaux peuvent répondre quasiment sans surcoût à une application de la réforme dès la rentrée 2013. Dont acte.

La question serait donc uniquement de savoir ce qu’on souhaite proposer aux enfants et à leurs familles.

Nous ne pouvons pas ignorer que l’organisation des familles et les équilibres professionnels des parents seraient fortement perturbés par la remise en cause de l’amplitude horaire 8h30 – 16h30.

Il semble donc souhaitable de maintenir une présence effective au minimum durant cette plage horaire.

En tenant compte des contraintes apportées par ce nouveau décret, je vous propose de répartir différemment la semaine afin de libérer un temps d’1h15 pour les APC en adoptant l’organisation suivante

- 5 matinées de cours de 8h30 à 11h30

- Une pause méridienne à 1 h 30 de 11h30 à 13h

- 4 après midi de cours de 13h00 à 15h15

- Les APC pourraient alors être dispensées de 15h15 à 16h30

Nous retrouvons de cette manière les 24 heures / semaine avec des APC en fin de journée, qui ne mettent en péril ni le rythme de l’enfant ni l’organisation familiale, et qui permettent des APC de qualité optimale.

Il est en effet impensable de concevoir qu’un travail qualitatif puisse être proposé en 45 minutes à des petits en fin de journée, surtout en y ajoutant que le nombre d‘encadrants requis pour les moins de 6 ans passerait de 1 adulte pour 10 enfants aujourd’hui à 1 pour 14 !

Quel ratio en nombre d’encadrants par élève souhaitons-nous avoir à Wasquehal ? L’impact financier n’est évidemment pas le même selon nos choix.

La question est donc posée et amène la suggestion suivante à propos de la dotation de l’Etat : elle doit être absolument dédiée à des investissements d’infrastructure pour les enfants.

Il reste à définir le choix de la 5ème demi-journée.

Mercredi matin ou Samedi matin ?

Même si certains parents semblent tentés de préférer le mercredi matin, la plupart des pédopsychiatres s’accordent pour affirmer que le rythme du jeune enfant nécessite une pause en milieu de semaine. Comme votre rapport le rappelle, l’école du samedi matin évite la désynchronisation de l’enfant en début de semaine.

Le choix du samedi permet de restaurer le lien entre les familles et l’école. Il permet aussi à nos structures associatives, culturelles et sportives de maintenir une activité déjà existante pour les plus jeunes le mercredi matin.

De surcroit, le samedi semble être le choix le moins impactant pour les services et les finances de la commune.

Les CLSH assurent actuellement les activités périscolaires du mercredi.

En cas de choix du mercredi scolarisé, qu’en sera-t-il des transports et de la restauration jusqu’à la prise de relais par les services municipaux ?

---

Quelle que soit l’option retenue, il est essentiel, de s’appuyer sur les agents municipaux déjà en poste et de ne pas se lancer dans une opération de recrutement. Il est incontournable de répartir les ressources humaines existantes afin de ne pas impacter une situation financière déjà fragile.

Le personnel municipal a déjà montré qu’il était professionnel et réactif, capable de répondre aux attentes d‘une situation imposée par un gouvernement qui pousse à agir dans l’urgence.

Parce que l’impact des familles qui choisiront les écoles des villes qui répondront le mieux à leurs contraintes est difficilement quantifiable et qu’il serait inconséquent de l’ignorer, la réflexion doit être menée en bonne intelligence avec nos voisines de Croix, Mouvaux, Marcq-en-Barœul et Villeneuve d’Ascq.

Il en est de même pour les écoles privées qui doivent bénéficier des mêmes moyens de mise en œuvre afin de ne pas rompre l’équilibre essentiel de choix de l’école à Wasquehal.

Toutes ces questions méritent d’être discutées et approfondies.

C’est pourquoi, Monsieur le Maire, je vous renouvelle ma demande d’association à la réflexion pour cet enjeu de taille pour la Ville, les familles et l’éducation, en gardant  toujours à l’esprit que c’est  l‘intérêt de l’enfant qui doit motiver chacune de nos décisions !

Petit logo CW.jpg

 

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble

14 mars 2013

L'albatros et le charognard

Société de matelas et matériel pour enfant (leader français de la literie pour bébés), Albatros avait atterri à Wasquehal en 2011.

Imomonly 20110201.jpg

Pour l'entreprise Tourquennoise florissante, Wasquehal devait être un tremplin vers une ascension fulgurante.

Une situation géographique enviable avec un accès direct à la voie rapide, de la place tout de suite avec la possibilité de s’étendre à terme.

Pour nous, Wasquehaliens,  «Albatros » était une entreprise industrielle en pleine expansion. 

C'était l'espoir pour les habitants du Capreau d'un grand voyage vers l'emploi industriel qui fait tant défaut à Wasquehal.

LMCU soutenait le projet. Le Maire de Wasquehal beaucoup moins.

Las, les problèmes d'Albatros sont apparus à peine 6 mois près son arrivée avec une placement en redressement judiciaire le 16 Juin 2011 et une cession fin 2012.

L'Albatros s'est écrasé mais continue à vivre. Ailleurs. La société a quitté Wasquehal en étant intégrée au Groupe Sweetco.

La bonne nouvelle, c’est que près de 40 employés (soit autant de familles) ne perdront pas leur travail.

Wasquehal n’a pas tenté Sweetco. L'expansion se fera à Leers ...

Problèmes économiques dus à la crise ? Manque d'enthousiasme du Maire ? Hasard ou volonté de faire échouer un projet ?

Peut être un peu de tout ça.

Peu importe, il est trop tard de toutes façons. Le résultat est là malheureusement.

NE 20130307.jpg

L'oiseau majestueux est à peine à terre qu'un autre volatile moins élégant pointe le bout de son bec. Le charognard se jette sur sa proie en l'accusant de tous les maux dont une perte de temps pour mieux "bétonner" le Capreau.

Selon lui, le quartier du Capreau serait en effet un quartier peu agréable qu’il va falloir remodeler.

Les habitants auraient besoin d'avoir la vie changée par le "Seigneur de Wasquehal".

Leur a-t-on demandé leur avis ?

Quand en 2009, Ondéo-Nalco avait annoncé son départ de Wasquehal en abandonnant  plus de 22 000m² de terrain, dont une partie à dépolluer (le site est classé SEVESO), la Mairie se voyait déjà à la place avec un projet immobilier "grandiose" (zone économique + logements).

Ce quartier est déjà extrêmement dense.

Plus de logements, c'est plus de circulation malgré des rues majoritairement étroites et au stationnement problématique.

L'entrée et la sortie 8 de la Voie Rapide sont saturées aux heures de pointe. Les rond-points ne parviennent que difficilement à recevoir les milliers de véhicules quotidiens qui transitent par le Capreau.

Sans doute pense-t-on à la Mairie que ce n'est pas grave tant qu'on n'y vit pas ...

Avec les 60ha de Daxon-Movitex, ce sont près de 82ha de terrains qui se libèreront à court terme au Capreau.

Ajouter 82ha de projets divers (dont un hôtel ?) dans un quartier dense (quasiment 6000hab/km², près de 2 fois la moyenne Wasquehalienne), coincé entre la voie rapide et la rue de Tourcoing sans avoir consulté les habitants est considéré comme une provocation par beaucoup de Capreausiens.

Nous, Citoyenneté Wasquehal, demandons que les Capreausiens soient consultés et associés aux projets à venir.

Ne serait-il pas plus raisonnable de prévoir, pour une fois, un projet qui créerait de vrais emplois pour les Wasquehaliens, un projet qui améliorerait VRAIMENT la qualité de vie à Wasquehal ?

Que la Mairie travaille enfin AVEC les Wasquehaliens POUR les Wasquehaliens !

C'est ce que nous vous proposons de mettre en place dès 2014.

NE(12-03-2013)(doc1).jpg

 Petit logo CW.jpg

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble

12 mars 2013

De la salle Hantson

Hantson

La salle Hantson, située avenue de la Victoire, est fermée depuis près de 6 mois parce que considérée comme dangereuse.

Cette salle était utilisée par plusieurs clubs sportifs dont Futsall, Volley, Basket et par les écoles (notamment Charles de Gaulle).

Tous ces utilisateurs doivent aujourd'hui se tourner vers des salles éloignées voire hors de la commune (avec les contraintes et les frais que ça implique évidemment ...).

Après de multiples relances, l'adjoint aux associations a expliqué pour répondre à notre question écrite lors du dernier Conseil Municipal, que le mauvais état de la salle était due à des malfaçons et aux intempéries. Surprenant mais à défaut d'autres explications, on s'en contentera.

WP_000251.jpg

WP_000259.jpg

 Mais cette réponse appelle d'autres questions

  • Si ces malfaçons étaient connues, pourquoi ne pas avoir demandé au constructeur de la salle d'assumer ses erreurs ?

  • Si ces malfaçons étaient connues, pourquoi ne pas les avoir corrigées dès leur découverte plutôt que de laisser pourrir la situation ?

  • Pourquoi annoncer l’utilisation de 185 000€ de l'argent des Wasquehaliens pour remettre en état cette salle ? Si la dangerosité de la salle est due aussi aux intempéries, pourquoi ne pas faire jouer les assurances ? Le patrimoine Wasquehalien n’est-il pas assuré ?

  • Enfin, QUAND les travaux commenceront-ils ? La salle Hantson est fermée depuis près de 6 mois et toujours pas la moindre trace de travaux en vue !!!

Il est plus que temps qu’un audit du patrimoine Wasquehalien soit effectué afin d’anticiper les travaux de mises à niveau en termes de technologies, d’accès, de mises aux normes amiante et sécurité (l’Espace Gérard Philipe est toujours considéré comme dangereux …).

Sans oublier les réparations urgentes de bâtiments qui tombent en ruine.

La charge de la dette empêche aujourd’hui Wasquehal d’assumer la maintenance de son patrimoine. Des économies de fonctionnement sont possibles.

C’est une question de choix politique entre la dépense arrogante ou l’investissement dans la qualité de vie des Wasquehaliens.

Pour nous, il est urgent que Wasquehal investisse pour son avenir !!!

Petit logo CW.jpg

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble

 

10 mars 2013

Ne les oublions pas ...

otages Ghesquière

Ce samedi 9 Mars, Hervé Ghesquière, otage en Afghanistan du 30 décembre 2009 au  29 Juin 2011, était à Wasquehal pour la manifestation en soutien aux otages français

Près de l'arbre à poèmes du square Jean Macé, entouré de plus de 150 personnes, Hervé Ghesquière nous a gratifié d'une intervention émue et émouvante.

Il a rappelé l'importance pour le moral du soutien des Français (il savait ce qu'il se passait en France par RFI) et que la sécurité des otages dépendait de notre capacité de continuer à nous mobiliser pour que triomphe la liberté.

Hervé Ghesquière continue son combat pour que personne n'oublie ceux qui sont toujours otages et notamment les 16 français, encore otages dans le monde.

Au Cameroun, enlevés depuis le 19 Février 2013

  • Cyril Moulin-Fournier
  • Tanguy Moulin-Fournier, son frère
  • Albane Moulin-Fournier, épouse de Tanguy
  • Eloi, Andéol, Maël et Clarence Moulin-Fournier, les quatre fils de Tanguy et Albane et qui sont âgés de 6 à 12 ans

Au Nigéria, enlevé le 19 Décembre 2012

  • Francis Collomp

Au Mali, le 20 Novembre 2012 

  • Jules Berto Rodriguez Léal

Au Mexique, le 9 juillet 2011

  • Rodolfo CAZARES

Au Mali, enlevés le 24 novembre 2011

  • Philippe Verdon
  • Serge Lazarevic

Au Niger, enlevés le 16 septembre 2010.

  • Daniel Larribe
  • Thierry Dol
  • Pierre Legrand
  • Marc Ferret

HGhesquiere.jpg

Petit logo CW.jpg

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble


Vous pourrez retrouver Hervé Ghesquière le 22 Mars 2013 pour une Conférence dont le thème est "Pardon, justice Réconciliation"

09 mars 2013

De la gestion de son carburant ...

Cette fois-ci, c'est Marianne qui pointe du doigt les aberrations des justifications de la Mairie concernant les dépenses incontrôlées. Quand les Wasquehaliens auront-ils enfin les réponses à leurs  questions légitimes ?

Marianne_Wasquehal.jpg

Petit logo CW.jpg

Cinéma Marie-Christine Barrault en 3D, c’est pas gagné ...

La presse relate un nouvel épisode dans la réouverture envisagée du Cinéma Marie-Christine Barrault.

Comme d’habitude, les suites d’un mauvais film sont rarement meilleures que le premier opus …

Selon les services municipaux le cinéma remplissait son rôle culturel et social en recevant 10 000 spectateurs par an. Des familles, des élèves Wasquehaliens ou des personnes plus âgées via la séance seniors mensuelle du CCAS …

Ignorant l’adage populaire « gouverner, c’est prévoir », la Mairie semble toujours préférer un adage plus atypique « gouverner, c’est dépenser sans gérer ».

Dès 2010, l’association qui gérait le cinéma Marie-Christine Barrault avait alerté la Mairie sur la nécessité de passer au numérique.

Elle demandait, en vain, une aide de la Mairie pour pouvoir proposer un cinéma plus moderne, plus diversifié.

  • C’était une nécessité technique et culturelle car les nouveaux films distribués en 35mm étaient de moins en moins nombreux.

  • C’était une nécessité financière car la manutention, les droits et la maintenance des films sur supports numériques sont beaucoup plus économiques.

  • C’était aussi une nécessité écologique car le transport des bobines depuis la région parisienne nécessite l’utilisation de véhicules fournis par la Mairie.

Ces nécessités étaient tributaires d’une volonté d’investissement de la Mairie apparemment plus occupée à chasser un Ursus maritamus qu’à entretenir son patrimoine immobilier et culturel … L’association a préféré se dissoudre fin 2012 entraînant la fermeture du cinéma.

Nous sommes en mars 2013; la salle est fermée depuis près de trois mois.

Les travaux sont annoncés comme terminés pour septembre 2013 mais ne semblent toujours pas programmés. Le budget n’est toujours pas bouclé. On ne sait toujours pas qui va payer …

Le Maire attend toujours un hypothétique concours financiers (à hauter de 80% quand même !!!) de la Région et du CNC …

Cerise sur le gâteau, la dernière annonce de la Mairie laisse entendre que l’équipement ne sera plus si « High Tech » qu’annoncé.

Exit la 3D. Elle ne serait qu’un « argument commercial » pour attirer plus de public …

Quand on sait que la quasi totalité des films d'animation sont produits en 3D, on croit rêver …

A quoi sert un cinéma s’il n’attire pas le public ?

Quitte à fermer le cinéma au moins 9 mois, quitte à prévoir de dépenser au moins 100 000€ (une moitié d’Ours Blanc) pour rénover totalement une salle inaugurée en 2008, ne serait-il pas plus opportun d’en profiter pour offrir un équipement à jour et pérenne au public Wasquehalien ?

Faudra-t-il encore fermer la salle dans quatre ans pour passer le cinéma en 3D ?

Ça ferait un dossier de plus à retravailler pour notre prochaine équipe municipale …

Petit logo CW.jpg

Ecrire Ensemble

Un Projet qui nous ressemble

 Cinéma,3D,Barrault

VN(06-03-2013)(doc1).jpg

VN(07-03-2013)(doc1).jpg

05 mars 2013

Café rencontre du 16/02 : la fibre optique

 fibre_optique.jpg

www.arf.asso.fr/wp-content/uploads/2011/11/fibre_optique.jpg

Le 16 février dernier, nous étions au café rencontre organisé par le service Démocratie Active.

Le thème de cette rencontre était le déploiement de la fibre optique à Wasquehal.

Pour rappel l'accès à la fibre optique permettra des échanges de données jusqu'à 200Mb/s théoriques(minimum de 30Mb/s selon l'ARCEP) quand l'ADSL plafonne à 20Mb/s et le cable à 30Mb/s.

Pour le particulier, c'est la promesse de connexions plus rapides permettant l'accès à de nouveaux programmes télé, une navigation internet plus fluide, des jeux en ligne etc ...

Pour le professionnel, c'est l'espoir d'un développement du e-commerce, la possibilité du télétravail, l'imagerie médicale, le cloud-computing etc ...

  • Le choix de LMCU s'est porté sur la technologie FTTH ( Fiber To The Home - fibre optique jusqu'au domicile). Ce type de réseau de télécommunications se termine en fibre optique jusqu'au domicile de l'abonné.

    • Avantages : La qualité des communication est meilleure sans les pertes ou les risques d'engorgement constatés avec l'ADSL par exemple.

    • Inconvénients : Comme pour le cable, il faudra payer la mise en place physique de la ligne jusqu'à son domicile (le prix n'est pas connu à ce jour et pourrait aller de 90€ à 210€).
      Ça risque de "bloquer" pour certains logements collectifs.
      Il sera sans doute nécessaire de mettre en place des tarifs sociaux mais rien n'est vraiment défini à ce jour ...
  • La fibre sera installée par Orange pour fin 2013 dans le quartier Haut-Vinage jusqu’au Sart en incluant le rectangle rue de Lille – rue Leclercq.

201209_carte_ftth_orange_wasquehal.jpgsource : http://lafibre.info/images/orange/201209_carte_ftth_orang...

  • L'installation comprend dans un premier temps la mise en place de concentrateurs pour permettre la liaison jusqu'au domicile dans un deuxième temps.

  • L'abonnement sera du même ordre qu'un abonnement haut débit actuel (+/- 40€) et les opérateurs disponibles seront probablement les mêmes que pour l'ADSL (Orange, SFR, Free ...)
  • La commune de Wasquehal sera raccordée en 5 phases.

    • L'objectif est de raccorder en priorité les quartiers les moins bien desservis par le haut débit en 2013

    • La 1ère phase permettra à un tiers des foyers wasquehaliens d'être raccordables d'ici fin 2013 (environ 3300 logements sur 7927 logements Wasquehaliens)

    • 50 % des foyers Wasquehaliens seront raccordables pour fin 2014 (périmètre non connu pour l'instant)

    • L'ensemble de la commune sera raccordable pour fin 2017

  • Les abonnés au câble ont exprimé une forte inquiétude quant à la réaction de Numéricable face à cette nouvelle concurrence. En théorie, l'arrivée de la Fibre ne devrait permettre que d'offrir plus de choix aux Wasquehaliens.
    Mais la fin de la Convention SIVU Numéricable en 2014 n'entrainera-t-elle pas une baisse des investissements pour le câble ?

  • Les habitants du Grand Cottignies ont à nouveau regretté que la technologie n'ait pas été imposée par les Pouvoirs Publics aux promoteurs pour pouvoir être proposée dès la construction du quartier.
    Verspieren bénéficie déjà de la fibre optique mais les citoyens n'ont accès qu'au câble via Numéricable.

  • Les participants souhaitent que soient mises en place des enquêtes publiques afin

    • de s'exprimer sur la localisation et l'aspect des armoires de distribution (9 armoires prévues pour la phase 1)

    • d'être informés des plannings des travaux et qu'ils soient mutualisés avec d'autres interventions sur la voirie pour éviter cette sensation de travaux permanents (rue de Lille par exemple).

Logo CW.jpg