Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 décembre 2012

L'insulte comme nouvelle politique pour Wasquehal ?

Il ne peut y avoir de respect des wasquehaliens qu'en respectant leurs représentants ...

NE(05-12-2012)(doc1).jpg

Commentaires

Un vieil adage affirme que seule la vérité blesse. Si le Maire réagit de la sorte, c'est donc que les questions de l'opposition appuient à l'endroit où ça fait mal, et que la vérité est dure à entendre, et encore plus à dire. (souvenons-nous dans cet esprit, de la lecture du Rapport de la CRC en décembre 2011, par le Premier Adjoint, d'une manière atone et gênée... Vérité dure à exprimer...)
Quant au respect, il se doit d'être bien évidemment réciproque... Nous sommes pourtant, Gérard Vignoble et moi, de la même génération, de celle qui a appris à respecter le Maire, l'Instituteur, le Curé, et toute personne, parce qu'eux-mêmes étaient respectables et respectueux. Mais il est vrai qu'avant de résider à Wasquehal, j'avais eu comme Premier Magistrat une personne qui n'était pas devenue Maire par hasard (*)... mais par ses compétences et son sens désintéressé et loyal du service citoyen. Ceci explique peut-être cela ?
(*) in "Lettre aux Wasquehaliens" n° 1 de février 2012

Écrit par : Denis YON | 05 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.