Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 février 2012

Réponse de Gérard Vignoble aux plaintes qui s 'accumulent...

Article de Samedi 18 février, Voix du Nord

 

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Roubaix/actualite/Secteur_Roubaix/2012/02/18/article_la-rumeur-de-la-ville.shtml?utm_source=add_this&utm_medium=mailto&utm_campaign=partage#.Tz9-K8zqW4U.mailto

Commentaires

Et voilà comment Mr Vignoble traite ses concitoyens : il se moque des plaintes déposées, et il continue à mentir puisqu'il ne dit pas la vérité et qu'il ne la dira jamais! Noyer le poisson est sa spécialité et il ne changera pas. Un grand nombre de wasquehaliens étaient venus entendre ses explications au conseil municipal et il n'a rien dit ! Et où est le non respect de l'individu ? Parce qu'on porte plainte on ne respecte pas cet individu ? Et lui nous a-t-il respecté en dépensant nos impôts en frais de bouche, frais d'essence, we à Deauville,..... Consultez le compte rendu de la CRC et vous verrez les dégâts. Qu'il arrête de se poser en victime (son mode défense dorénavant) et qu'il assume ses faits et gestes. Cela devient pénible.

Écrit par : PP59 | 20 février 2012

Monsieur le maire je viens d'apprendre par votre courrier déposé ce jour dans ma boîte aux lettres par vos services que vous lisez tout ce qui se dit sur le net. Donc voici ma réponse à votre courrier : tout d'abord je suis étonné que vous utilisiez notre argent pour vous défendre (frais de publication+ frais de distributions payes par nos impôts), ensuite dans ce courrier vous confirmez bien que vous ne donnerez jamais de réponses aux contribuables (sauf si la justice vous oblige à le faire), quant aux pseudos utilisés sur le net (dont je fais parti) il vous suffit de demander au TA les coordonnés des personnes ayant portés plainte et vous saurez à qui vous avez affaire !
Et enfin au lieu de vous faire passer comme victime, comportez vous en personne responsable (comme tout élu) et donnez les réponses à vos concitoyens, ils n'attendent que cela.

Écrit par : PP59 | 21 février 2012

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR GERARD VIGNOBLE, MAIRE DE WASQUEHAL
Wasquehal, le 24 février 2012

Monsieur le Maire,
Après lecture de votre communiqué dans la presse locale du 18 courant, de votre lettre n° 1 aux Wasquehaliens, et de l’éditorial du « Wasquehalien » de février 2012, supports dans lesquels vous promettez une réponse ultérieure aux questions levées par la parution du Rapport d’Observations Définitives émis par la Chambre Régionale des Comptes en date du 3/10/2011, je vous prie de trouver ci-après mes avis et attentes.
Je précise que je suis l’un des citoyens ayant déposé plainte contre vos agissements auprès de Monsieur le Procureur de la République, le 17 décembre dernier. Sans esprit d’acharnement ou d’acrimonie, mais pour connaître la vérité.
1- Pourquoi, dans les parutions citées ci-dessus, vous considérez-vous comme victime, en réclamant respect et de votre personne et de la présomption d’innocence ? Un dépôt de plainte s’appuie sur des faits ou agissements avérés (ceux mentionnés dans le ROD de la CRC, et exclusivement ceux-ci), faits considérés comme générateurs de préjudices au regard du plaignant (contribuable en la circonstance), faits que l’Institution Judiciaire retiendra ou non, et qualifiera le cas échéant. Il n’y a de la part du plaignant aucun jugement sur les faits ou sur l’auteur de ceux-ci. De surcroît, il ne peut s’agir aucunement de délation, comme vous l’affirmiez aux journalistes au sortir de la réunion du Conseil Municipal du 12 décembre dernier. Le respect de votre personne et de sa présomption d’innocence ne sont en aucun cas bafoués en l’occurrence.
2 - Pourquoi, dans ces documents, différez-vous systématiquement les éclaircissements que tout administré et contribuable est en droit d’obtenir, quant à la situation financière de la Ville, aux frais de carburant, au parc automobile, aux indemnités de représentation, au patrimoine, aux logements municipaux ? Le rapport de la Chambre Régionale des Comptes est un document public qui doit recevoir, sans délai, une réponse publique. Vous affirmez n’être pas de ceux qui se dérobent. Dont acte. L’administré et électeur que je suis, au nom duquel, - et de celui de tous les Wasquehaliens -, vous exercez votre mandat, doit être informé en vérité. Il en va ainsi du respect réciproque de chacun. J’attends donc du gestionnaire que vous êtes une réponse claire, chiffrée, justifiée sur tous les points soulevés au fil des 30 pages du ROD de la Chambre Régionale des Comptes. Vos sentiments et états d’âme que vous nous partagez ne peuvent l’emporter sur le devoir de vérité et de transparence que vous confère votre charge. Même les PDG du CAC 40 rendent des comptes à leurs actionnaires, à échéances régulières, sans s’en sentir humiliés. Vous concernant, l’échéance, c’est maintenant.



3 - Vous affirmez enfin, dans le communiqué de presse du 18 février, que vous êtes « fort de bien plus de 40 Wasquehaliens ». Dont acte aussi sur cette allégation. Afin de la vérifier, eu égard à l’esprit chevaleresque qui semble vous animer et qui transparaissait fortement dans les affiches de présentation des vœux 2012, je vous jette le gant en forme de défi : acceptez de mettre en place un référendum, avant l’été, demandant aux électeurs s’ils vous renouvellent leur confiance ? En cas de plébiscite (que nous fixerons au niveau de la majorité relative des suffrages exprimés, si vous le voulez bien), vous pourrez effectivement « poursuivre votre action en faveur de Wasquehal » (selon vos propres termes). A moins de 50% de voix favorables, votre défi sera perdu. Avec les conséquences que vous en tirerez chevaleresquement.
Soucieux, comme vous, du respect des règles républicaines et démocratiques, et des valeurs morales qui fondent un « vivre ensemble » pérenne et digne, je suis persuadé que vous réserverez la meilleure attention à la présente, et que vous accepterez de donner une suite favorable à mes requêtes.
Je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de mes sincères civilités.
Denis YON






P.S. : le journal mensuel « Le Wasquehalien » me semble parfaitement adapté à la communication des réponses attendues de votre part. Je ne partage pas votre avis lorsque vous écrivez « ce journal municipal (…) n’a jamais été un outil politique ». La politique étant, selon le dictionnaire, la manière de conduire un Etat ou une Collectivité Territoriale, l’organe de communication de cette Collectivité comporte, par essence, toute information concernant cette dernière.
Ceci en vue de supprimer les frais de parution de la « Lettre aux Wasquehaliens », qui me paraissent superfétatoires.

Écrit par : Denis YON | 24 février 2012

Les commentaires sont fermés.