Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2005

Conseil Municipal du 23 septembre - Oooups ! j'avais oublié de vous dire...

Dans quelle "simili démocratie" sommes nous ?

On nous en parle depuis des mois, le Moto Tour passe par Wasquehal. D'accord, bien noté. D'ailleurs cette étape chez nous, cela coute à la collectivité la coquette somme de 38 000 euros.
Mais voilà, Mr la Maire avait "oublié" de faire voter cette subvention au Conseil Municipal. Alors en dernière minute, le couteau sous la gorge, les élus sont sollicités ; mais voilà de facto leur réponse doit être "oui" car tout est déjà installé, les motards arrivent quelques heures plus tard et les chapiteaux sont placés juste sous les fenêtres de la Mairie.
Les justifications pour expliquer cet état de fait ont été avancées (documents contractuels arrivés tard, pas de réunion du Conseil depuis juin...). Pourquoi pas, mais nous avons du mal à croire que personne à la mairie n'avait noté que la subvention n'était pas votée, que personne n'avait anticipé les retards. Alors peut être est-ce délibéré, comme un autre exemple de politique du fait accompli ? Certes le Maire est le décisionnaire final, mais pourquoi donc ce manque de respect des conseillers municipaux qui continuent, tant bien que mal, de s'investir dans leurs missions.
C'est peut être là l'origine de l'apathie et du manque d'enthousiasme des élus de la majorité au moment de passer au vote proposé par leur meneur historique.
Alors même que Gérard Vignoble laisse diffuser l'hypothèse de son retrait prochain, que les succésseurs doivent préparer leurs arguments, que la consultation du Capreau est sur le feu... voilà un épisode qui fait pschittt ! Ambiance, ambiance et pendant ce temps les habitants voient les trains et les motos passer.
Ce n'est pas ça qui va rapprocher les citoyens des élus, dommage.

23 septembre 2005

Referendum du Capreau et le Oui, mais - point de vue de la presse

Nous nous faisons ici l'écho de ce que la presse (ici le quotidien gratuit "20 minutes") analyse concernant le referendum du Capreau :

"Un referendum pour sortir de l'impasse" (ed. du Vendredi 23 septembre 2005)

C’est Wasquehal contre le reste de la métropole. Les 3 500 habitants du quartier du Capreau à Wasquehal sont appelés à se prononcer demain par référendum sur un sujet qui oppose leur maire à ceux de Roubaix et Croix, et même à la communauté urbaine (LMCU).

Le sujet qui fâche : le prolongement du boulevard Montesquieu de Roubaix à travers Croix et Wasquehal pour rejoindre la voie rapide urbaine. Un prolongement décidé en 1999 par la LMCU et accepté par Roubaix et Croix, mais refusé par le maire (UDF) de Wasquehal. Car Gérard Vignoble souhaite d’abord l’élargissement de la voie rapide urbaine, et se sert du boulevard Montesquieu comme monnaie d’échange à la LMCU : « On ne peut pas espérer attirer les entreprises dans le versant Nord-Est en desservant l’équivalent de la population de la Drôme par une seule voie dans chaque sens », martèle-t-il.

Résultat, depuis plus de six mois, les travaux et le boulevard Montesquieu s’arrêtent à la porte de Wasquehal. « On en a assez de cette attente », soupire Stéphanie Ducret, conseillère municipale et riveraine de la voie rapide, qui défend le « oui mais » au prolongement. « Puisque les travaux sont engagés il faut les terminer, mais en se concertant avec la LMCU pour limiter et ralentir le trafic. »

Demain, si la réponse est « non », le maire continuera le blocage, notamment en refusant de délivrer l’autorisation de détruire trois maisons sur le tracé du futur boulevard. Si c’est « oui », Gérard Vignoble a prévenu les riverains : ils devront se débrouiller pour négocier des aménagements avec la communauté urbaine. « Nous demandons toujours l’avis de la population », assure-t-on d’ailleurs à la LMCU. O. A.

A savoir :
La consultation locale prévue par le code général des collectivités locales permet de limiter le vote aux seuls électeurs du quartier concerné. Mais au contraire d’un référendum, le résultat du scrutin n’a qu’une valeur consultative.

18 septembre 2005

Consultation locale du Capreau : "Oui, Mais"

Nous avons participé à la Manifestation de ce samedi 17 septembre au sujet de la consultation locale sur le Bd Montesquieu, repabtisé par certains "Impasse Vignoble".

Aux côtés de l'Association des Riverains du Capreau, nous avons officialisé notre position : Nous appelons à voter "OUI MAIS "le 24 septembre prochain et donnerons dans quelques jours des informations plus techniques sur notre position.

OUI parce que les travaux commencés ne peuvent plus qu'aboutir, MAIS pas dans n'importe quelles conditions. Nous voulons que les habitants soient respectés et que l'ouverture de la VRU ne se fasse pas au détriment de leur environnement.

Aux urnes, citoyens !

medium_affichette_8_mai.3.gif